LinkedIn : Insérer des symboles dans son profil

Quand on crée un profil LinkedIn, il y a peu de possibilités de mise en forme : pas de gras, pas de souligné, pas d’italique, pas de couleur. Les seules possibilités sont les tirets, l’insertion de ligne voire les bullet points. On peut néanmoins insérer des symboles pour mettre en avant des éléments, mais il faut utiliser des puces unicodes. Il faut aller sur les tables unicodes, choisir le pictogramme que l’on veut insérer, copier le code, le coller dans LinkedIn. C’est donc assez compliqué. On nous demande cependant assez régulièrement comment mettre en avant des informations.

LinkedIn : Ne faites pas cette grossière erreur

Depuis 2010, j’interviens toutes les semaines dans des conférences, formations, ateliers, tables rondes autour des réseaux sociaux, du marketing digital, de Facebook de Twitter, de LinkedIn… que ce soit en entreprise (PME, Grands Comptes internationaux, CAC 40), des institutions, des associations, des groupements professionnels, des écoles… Soit environ 250/300 interventions par an.
Lors de ces interventions, de nombreuses questions sont posées, ce qui me permet de mieux connaître les préoccupations des cadres, dirigeants et entrepreneurs autour de ces outils. Des propos me sont aussi souvent remontés autour de conseils entendus ici ou là autour de ces plateformes.
Un élément remonte souvent, il concerne LinkedIn. Cette recommandation donnée par certains (que je ne connais pas) est en fait un très mauvais conseil, probablement émis par des gens qui ne connaissent pas l’outil et qui, s’il est appliqué, revient à amputer sérieusement le retour potentiel qu’on peut attendre de la plateforme.

LinkedIn passe en mode payant

L’une des spécificités de LinkedIn est de toujours avoir été gratuit. Certes, LinkedIn propose des solutions payantes depuis le début, mais d’une part il n’a jamais été nécessaire de payer pour utiliser LinkedIn (trouver un emploi ou développer son business) et d’autre part, en connaissant bien la plateforme (et à l’aide de quelques bugs) il était possible d’avoir gratuitement quasiment toutes les fonctionnalités payantes de LinkedIn. Quelles qu’en soient les raisons, LinkedIn a changé il y a environ 1 an et montre plusieurs signes d’évolution vers un modèle payant.

Serez-vous toujours là demain?

En Novembre dernier, j’ai eu la chance d’être invité par les équipes d’Oracle Marketing Cloud à leur conférence londonienne : Modern Marketing Experience (#MME15).
Pendant 3 jours, c’est une bonne opportunité, non pas d’écouter les gens d’Oracle expliquer qu’ils sont les meilleurs avec les meilleurs produits, mais plutôt d’écouter les clients ou partenaires d’Oracle partager leurs expériences, leurs business case, les résultats de leurs recherches et de nombreuses données autour du Cloud Marketing.

Fini de jouer : Passez au Data Marketing!

Data Marketing
L’expression n’est pas nouvelle. « Data Marketing » ou « Data Based Marketing » a une quinzaine d’années. C’est, là encore, un paradoxe français. Quand Internet et (entre autre) ses réseaux sociaux se sont imposés dans la communication, le marketing, la vente, le sujet qui revenait le plus souvent était celui du ROI (Retour Sur Investissement). La littérature ne manque pas, les recherches sur Google autour de « ROI internet », « ROI digital », « social media ROI » ou « ROI réseaux sociaux » renvoient environ 400 000 résultats.
Utiliser de la data (des données) est le meilleur moyen d’espérer toucher des consommateurs potentiels. En 2015, le ciblage uniquement démographique reste pourtant la norme.
Pourtant, si on modernise ses pratiques, il est possible aujourd’hui de collecter de la donnée sur les attentes réelles et en temps réel, au-delà des données démographiques.

Facebook : L’indispensable chasse aux Likes

Facebook a lancé le bouton LIKE en Septembre 2009. Immédiatement la chasse aux likes a été ouverte, à tel point que plusieurs sociétés se sont mises à en acheter (littéralement) pour faire gonfler artificiellement le nombre affiché sur leur page. Et sans se rendre que c’était totalement inefficace, puisque Facebook mesure le ratio entre le nombre de likes et de fans. Donc avoir des faux fans ou des faux likes fait baisser ce ratio et comme le ratio est faible, c’est que le contenu de la Page concernée n’est pas pertinent et s’il n’est pas pertinent c’est qu’il n’a pas à être mis en avant. Et comme c’est l’algorithme de Facebook qui décide de ce qui doit ou non être mis en avant…
Au démarrage, il y avait encore de la place sur Facebook et quand on postait un contenu, il apparaissait assez facilement dans les flux de ceux qui avaient « liké » sur la page (et surtout de ceux qui la « likaient le plus »). A cette époque, on pouvait encore espérer toucher (gratuitement) 100% de sa base de fans quand on publiait.

LinkedIn : nouvelle application mobile

Comme les autres réseaux sociaux, LinkedIn est très « mobile ». De plus en plus d’utilisateurs utilisent l’application mobile pour aller sur le réseau. ATTENTION : l’application n’est pas une duplication du site. L’application est surtout un outil de lecture ou de consultation. Pour modifier son profil par exemple, il faut aller sur le site (depuis PC, tablette ou mobile).
Il y a 2 jours, LinkedIn a sorti une nouvelle version de son application. Il y a plusieurs applications LinkedIn : Elevate, Groups, Jobs, Pulse et l’application principale. C’est celle-ci qui a été modifiée totalement il y a 2 jours (iPhone & Android).
LinkedIn annonce 3 objectifs : les connexions, les conversations et le contenu. L’application propose 5 menus : Accueil, Moi, Messagerie, Mon réseau, Recherche.