Comment trouver les bons groupes LinkedIn

Les groupes LinkedIn sont des lieux d’échanges et de discussions entre professionnels autour d’un intérêt commun (métier, industriel, anciens d’une école…). En Septembre 2015, LinkedIn a changé l’interface des groupes, modifié les règles des groupes et lancé une application dédiée aux groupes. Les groupes sont très efficaces et permettent à de nombreux membres de LinkedIn de trouver/retrouver un emploi ou de développer leur business.
Au-delà des principaux changements, sur lesquels je vais revenir, il faut noter que les groupes ont leurs règles : on y vient discuter ou échanger. L’auto promotion se fait via des posts depuis la page d’accueil.
Malgré tous les changements une difficulté subsiste : parmi 2 Millions de groupes (57 000 en français) : comment faire le tri pour trouver les bons groupes ?

Social Selling : les meilleurs commerciaux sont les plus connectés

Le métier des commerciaux évolue. L’alimentation en leads, la prospection, avec l’appui des nouvelles technologies, les approches SmartData, les réseaux sociaux, le content marketing voire le growth hacking est progressivement transféré vers le marketing. Les commerciaux se concentrent de plus en plus sur leur cœur de métier : la négociation et le closing.
LinkedIn, l’un des outils préférés des adeptes du Social Selling via ses sales solutions, vient de publier son « State of Sales in 2016 ». Au-delà de montrer quelles stratégies et quels outils permettent d’être plus efficace, l’étude montre que les commerciaux les plus performants ont recours à la technologie pour développer leur business et conclure davantage.

Supprimer un compte LinkedIn

La question m’est posée à chaque conférence ou formation. C’est aussi l’un des sujets les plus recherchés autour de LinkedIn sur Google : comment supprimer un compte LinkedIn? Comment se désinscrire de LinkedIn?
Quand on me pose la question, c’est la plupart du temps pour supprimer un ancien compte, un doublon, pas pour sortir définitivement de LinkedIn.

LinkedIn, combien de contacts avez-vous?

Une fois passé le cap des +500 relations, on ne sait plus combien de relations on a sur LinkedIn. La mention +500 a été mise en place par LinkedIn pour éviter une course aux contacts (qui a néanmoins lieu). LinkedIn ne voulait pas qu’on joue à celui qui en a le plus. Mais, cela n’empêche pas celles et ceux qui ont de gros réseaux de pouvoir l’afficher en contournant LinkedIn :

Google, L’Oréal, Accenture : comment ils recrutent sur le web?

Conférence passionnante organisée par les alumni d’une prestigieuse école et hébergée par un cabinet dans les TOP 5 des cabinets d’Executive Search. Autour de la table, un partner de ce cabinet, une consultante d’un autre prestigieux cabinet et 3 « talent acquisition manager » de chez Google, L’Oréal et Accenture. Le programme? Les nouvelles méthodes pour vous recruter. 2 heures de prise de parole, avec des témoignages très concrets des 5 intervenants.

Profil LinkedIn ou Viadeo : 6 secondes pour convaincre

Vous avez 6 secondes pour convaincre. LinkedIn ou Viadeo : en 6 secondes, on décide si votre profil doit être lu ou si on passe à un autre.
Les internautes sont impatients. Google le prend en compte en pénalisant les pages qui s’affichent en plus de 4 secondes. Les internautes ne lisent pas, ils scannent.
Les professionnels du recrutement sont comme tout le monde, ils sont pressés et vont vite. Ils n’ont pas le temps de lire en détail les profils de dizaines de candidats pour savoir qui appeler ou convier à un rendez-vous. Si vous réussissez (et ce n’est pas simple) à arriver dans les pages de résultats des recherches puis à générer un clic vers votre profil (la grande majorité des profils ont moins de 2 visites par jour), vous avez 6 secondes pour capter l’intérêt du visiteur, lui donner envie de rester et dans savoir plus.

La prospection, c’est terminé

Si les clients sont entrés dans l’ère du digital, les clients sont restés bloqués en 1965 (Actionco).
La prospection « dans le dur », ça ne marche plus. Appels à froid, spam emailing, porte à porte… c’est fini. L’emailing reste très utilisé parce qu’il n’est pas cher, mais en prospection, ça ne marche pas. Toutes ces approches traditionnelles ont été utilisées encore et encore depuis des décennies par des générations de commerciaux, mais elles sont en train de passer aux oubliettes de l’histoire.
Le phoning marchait bien parce qu’accéder à l’information était compliqué et cher. Les clients / acheteurs ne savaient pas ni où ni comment s’informer et trouver des solutions à leurs problèmes. Un certain nombre de clients ou d’acheteurs étaient donc disposés à échanger avec des commerciaux qui pouvaient les écouter, répondre à leurs questions et régler leurs problèmes. Aujourd’hui, l’information est accessible en quelques clics via des moteurs de recherche, des vidéos, des infographies, des livres blancs, des business case, des forums, des blogs, des réseaux sociaux. L’acheteur / le client en sait désormais au moins au temps que le commercial sur ses produits mais aussi tout ce que propose la concurrence.
C’est notamment pour cela, que la prospection téléphonique, c’est du passé. L’acheteur s’auto-forme, s’informe par lui-même. Les commerciaux doivent donc trouver de nouveaux moyens d’apporter de la valeur. Ils doivent comprendre comment fonctionnent les acheteurs aujourd’hui, comment ils s’informent, passer du push au pull, utiliser les réseaux sociaux…

Un profil n’est pas un CV : Profil vs CV LA différence

Une des questions qui revient souvent au moment de créer ou d’optimiser son profil sur un réseau social professionnel comme LinkedIn, Viadeo ou Xing, est celle du profil par rapport au CV. Est-ce la même chose? Quelles sont les différences? Comment appréhender et gérer l’un par rapport à l’autre.
Certains chasseurs comme par exemple Jorg Stegemann considèrent que le CV est l’un des plus mauvais retours sur investissement pour celles et ceux qui veulent changer de job. En effet, le CV a de nombreux défauts :

Le Social Selling ce n’est pas de la vente

Il est très probable que si vous n’utilisez pas le social selling, au mieux, vous perdez des opportunités et au pire vous envoyez du business à vos concurrents.
Le social selling n’est pas le dernier thème à la mode d’Internet ou des réseaux sociaux, ce n’est pas non plus une simple technique, et ne se limite pas à mettre ses commerciaux sur LinkedIn. C’est davantage un nouveau mode de relation, de communication avec ses prospects.
Le social selling ne change pas les fondamentaux de la démarche commerciale classique. C’est un moyen différent de créer et d’entretenir une relation avec des ambassadeurs, des influenceurs ou des prospects via les réseaux sociaux. Ce qui se faisait avant par recommandation ou bouche à oreille (« Tu ne connais pas quelqu’un qui…? ») se passe désormais aussi en ligne.