Mieux que le double effet KissCool, les 4 effets SlideShare

Bizarrement, SlideShare reste une plateforme encore peu utilisée en marketing BtoB. Je suis d’ailleurs assez surpris lors de différentes interventions du nombre de professionnels de la communication, du marketing ou de commerciaux qui ne connaissent pas ce site. Si c’est votre cas, SlideShare c’est comme YouTube, sauf qu’on n’y partage pas des vidéos mais des slides comme son nom l’indique.
SlideShare accepte des fichiers d’un maximum de 100 Mo et plusieurs formats : PowerPoint, OpenOffice, Apple Keynote, MS Office, pdf, iWork.
En 2012, SlideShare a été racheté par LinkedIn et est désormais totalement intégré dans le réseau social. 3 milliards de slides sont vues chaque mois, soiut 1 140 par seconde.
SlideShare a 4 intérêts majeurs.

BtoB Marketing : place à l’émotion

Plusieurs études l’ont indiqué récemment, les comportements des acheteurs BtoB a beaucoup changé avec Internet. C’est la raison pour laquelle les responsables marketing ont commencé à faire évoluer leurs approches en intégrant des démarches d’inbound marketing et que de leur côté les responsables commerciaux se sont mis au social selling. Marketeurs et commerciaux sont de plus en plus centrés clients.

Inbound Marketing Day

Comme je l’explique dans toutes mes interventions sur le sujet, l’Inbound Marketing c’est l’art de faire en sorte que ceux qui ne vous connaissent pas vous trouvent. Dans un marché où on sait maintenant que les acheteurs BtoB ont en moyenne fait 57% de leur processus d’achat avant d’envisager contacter un commercial (ça monte même à 70% dans certains cas), l’inbound marketing a plus que jamais sa place et devrait faire partie intégrante de toute stratégie marketing. Pour y voir plus clair, Hubspot (LA référence en solution Inbound Marketing) organise en juin prochain l’Inbound Markerting Week. J’y interviendrai lors de l’Inbound Marketing Day France.

6 tendances fortes du marketing digital

Depuis quelques années, le marketing a profondément évolué. On peut aujourd’hui créer son marché et vendre sans avoir à recourir aux mass media. C’est l’un des effets des réseaux sociaux. Les réseaux sociaux sont à portée de main et avec la bonne approche (ce n’est pas toujours simple et encore faut-il y arriver), on peut créer ou développer sa notoriété et accéder à des influenceurs, des ambassadeurs ou des décideurs où qu’ils soient situés. Y accéder ou faire en sorte qu’ils puissent accéder à nous. Mais il y a un coût. Il n’y a pas de quoi « media » mais un coût en temps. Et c’est complexe. Pour être réellement efficace, il faut utiliser plusieurs réseaux, créer du contenu de manière assez régulière, suivre, piloter, analyser, manager, mesurer. Il ne suffit pas de penser à être présent sur plusieurs réseaux, il faut aussi s’adapter à ces nouvelles plateformes. Chacun a ses limites, ses paramètres, ses contraintes. Parmi tous ces bouleversements technologiques, plusieurs tendances marketing ont émergé.

earned media, le nouveau marketing

Internet, les réseaux sociaux, Facebook, la viralité, le partage, les communautés ont profondément changé la manière de faire du marketing. Ces changements sont très récents et le marketing risque de connaître encore beaucoup d'évolutions à l'avenir, notamment compte tenu de l'impact de Facebook.  L'histoire du marketing On peut distinguer 3 grandes périodes: avant 1996 /…

Infographie « Créez de la connaissance client en 5 étapes »

  Dans sa démarche de communication informative et pédagogique destinée à mieux faire comprendre les enjeux de la connaissance clients, Camp de Bases  a publié 2 infographies. La première, publiée mercredi, abordait la question de l'exploitation des données marketing. Aujourd'hui, une seconde infographie, qui repose sur le même concept de base, à savoir une présentation en 5…

BtoB, Comment augmenter vos ventes

Comment répartir son budget marketing pour booster ses ventes? Quelle est la répartition idéale de votre budget marketing? De récentes études américaines montrent que les budgets marketing BtoB sont mal utilisés et ne ciblent pas les bonnes audiences. En effet, 75% des budgets marketing sont dépensés au niveau des utilisateurs ou des acheteurs. Seulement 15%…