Social Selling

/Social Selling

LinkedIn : 70% des invitations sont acceptées sans vérification

Par | 15 février 2017|B2B, Linkedin, Social Selling|

L'utilisation de LinkedIn pour développer son business (une des composantes du social selling) fait rêver des centaines d'entrepreneurs, de dirigeants, de consultants, de marketers, de commerciaux... J'ai expliqué ma méthode 3BE dans un article précédent : Développer son business sur LinkedIn avec la stratégie 3BE. Mon analyse est assez simple. Il y a 3 moyens [...]

Derives du professional branding et du social selling

Par | 3 janvier 2017|B2B, e-réputation, Social Selling|

Hé? T'as vu? J'en ai un gros! Il y a quelques jours, j'ai reçu un message via la messagerie de LinkedIn. Ce message venait d'un de mes contacts. Une personne que je ne connais pas, que je n'ai jamais rencontrée et dont j'identifiais assez peu l'activité exacte. Le message était le suivant : "Bonsoir Cyril. [...]

Le #SocialSelling va-t’il tuer la vente ?

Par | 1 décembre 2016|B2B, Linkedin, Social Selling|

Ce n'est pas un titre teasing digne d'un tabloïd britannique ou de la presse people, mais vraiment une question de fond que je me pose. J'ai posté mes premiers éléments de réflexion dans un précédent article : Les commerciaux vont-ils tuer LinkedIn? Pour beaucoup de marketers et de commerciaux, le social selling se limite à [...]

Avis de décès : Jean Claude Convenant est mort

Par | 24 novembre 2016|Prospection, Social Selling|

Il a fait les bonnes heures de M6 et a fait sourire des milliers de commerciaux qui se sont plus ou moins reconnus dans ce personnage. Mais, aujourd'hui, nous sommes au regret de vous annoncer que Jean Claude n'est plus. Le commercial qui a "tout le matériel dans la R16" pour reprendre Coluche cible des [...]

Les 2 clés de la visibilité sur LinkedIn

Par | 3 novembre 2016|Linkedin, Social Selling|

Dans mon approche de LinkedIn, je pars d'un principe assez simple : un profil doit être vu. LinkedIn n'est pas un réseau de recommandation. LinkedIn est une gigantesque base de données de 467 millions de profils. On accède à ces profils, via un moteur de recherche (recherche simple ou recherche avancée) dans lequel on saisit [...]

Marque BtoB : serez-vous toujours là dans 10 ans ?

Par | 20 octobre 2016|B2B, Inbound, Social Selling|

La fonction commerciale connaît actuellement de profonds bouleversements. Le métier même de commercial est, selon certains, amené à disparaître. Du moins dans certains secteurs ou plutôt dans certains types de marchés. Selon Forrester, 1 million d'emplois de commerciaux BtoB auront disparu d'ici 202 aux USA. Le digital influence de plus en plus le métier d'acheteur [...]

Les commerciaux vont-ils tuer LinkedIn ?

Par | 30 juin 2016|B2B, Linkedin, Prospection, Social Selling|

Les commerciaux n'aiment pas prospecter. Par commerciaux, j'entends tous ceux qui ont un rôle commercial que ce soit des commerciaux salariés ou des indépendants qui ont, de fait, un rôle commercial pour se faire connaître. Certes, on ne peut pas dire que tous les commerciaux n'aiment pas prospecter, mais une très grande majorité n'aime pas ça. J'ai managé des dizaines de commerciaux directement et indirectement (commerciaux de revendeurs) dans des business très différents pendant plus de 10 ans et j'ai rencontré vraiment très peu de commerciaux qui avaient le goût pour la prospection. Aujourd'hui encore, quand j'interviens en accompagnement ou en formation au social selling chez des clients, je rencontre vraiment très peu de commerciaux "chasseurs". La prospection téléphonique, notamment, en rebute plus d'un. Certes ils n'ont pas toujours le choix et le font donc à reculons, mais très peu de commerciaux aiment ça. En plus de ne pas aimer ça, les stats et les articles se multiplient indiquant que la prospection téléphonique c'est fini, que les décideurs de répondent plus, qu'il faut au moins 6 appels pour joindre un prospect (pour information, selon la fondatrice de Booster Academy dans une interview sur widoobiz : 48% des commerciaux abandonnent après le 1° appel) …

5 milliards $… sans commercial

Par | 9 juin 2016|B2B, Social Selling|

Atlassian, société australienne de développement de logiciels de gestion de projets a réalisé l'an dernier 320 millions de dollars sans un seul commercial (info relayée via Bloomberg). On attend 450 millions de dollars pour 2016. Contrairement à… toutes les entreprises, chez Altassian, pas d'objectifs de vente, pas de remise exceptionnelle de fin de mois, de trimestre ou d'année. La raison est simple : il n'y a pas de commercial chez Altassian. L'entreprise repose uniquement sur le bouche à oreille. L'un des CEO, affirme que le plus efficace est de proposer des réponses sur son site.

Social Selling : les meilleurs commerciaux sont les plus connectés

Par | 10 mai 2016|B2B, Linkedin, Social Selling|

Le métier des commerciaux évolue. L'alimentation en leads, la prospection, avec l'appui des nouvelles technologies, les approches SmartData, les réseaux sociaux, le content marketing voire le growth hacking est progressivement transféré vers le marketing. Les commerciaux se concentrent de plus en plus sur leur cœur de métier : la négociation et le closing. LinkedIn, l'un des outils préférés des adeptes du Social Selling via ses sales solutions, vient de publier son "State of Sales in 2016". Au-delà de montrer quelles stratégies et quels outils permettent d'être plus efficace, l'étude montre que les commerciaux les plus performants ont recours à la technologie pour développer leur business et conclure davantage.

La prospection, c’est terminé

Par | 24 mars 2016|B2B, Digital Pull Marketing, Prospection, Social Selling|

Si les clients sont entrés dans l'ère du digital, les clients sont restés bloqués en 1965 (Actionco). La prospection "dans le dur", ça ne marche plus. Appels à froid, spam emailing, porte à porte... c'est fini. L'emailing reste très utilisé parce qu'il n'est pas cher, mais en prospection, ça ne marche pas. Toutes ces approches traditionnelles ont été utilisées encore et encore depuis des décennies par des générations de commerciaux, mais elles sont en train de passer aux oubliettes de l'histoire. Le phoning marchait bien parce qu'accéder à l'information était compliqué et cher. Les clients / acheteurs ne savaient pas ni où ni comment s'informer et trouver des solutions à leurs problèmes. Un certain nombre de clients ou d'acheteurs étaient donc disposés à échanger avec des commerciaux qui pouvaient les écouter, répondre à leurs questions et régler leurs problèmes. Aujourd'hui, l'information est accessible en quelques clics via des moteurs de recherche, des vidéos, des infographies, des livres blancs, des business case, des forums, des blogs, des réseaux sociaux. L'acheteur / le client en sait désormais au moins au temps que le commercial sur ses produits mais aussi tout ce que propose la concurrence. C'est notamment pour cela, que la prospection téléphonique, c'est du passé. L'acheteur s'auto-forme, s'informe par lui-même. Les commerciaux doivent donc trouver de nouveaux moyens d'apporter de la valeur. Ils doivent comprendre comment fonctionnent les acheteurs aujourd'hui, comment ils s'informent, passer du push au pull, utiliser les réseaux sociaux...