Les commerciaux vont-ils tuer LinkedIn ?

Les commerciaux n’aiment pas prospecter. Par commerciaux, j’entends tous ceux qui ont un rôle commercial que ce soit des commerciaux salariés ou des indépendants qui ont, de fait, un rôle commercial pour se faire connaître.
Certes, on ne peut pas dire que tous les commerciaux n’aiment pas prospecter, mais une très grande majorité n’aime pas ça. J’ai managé des dizaines de commerciaux directement et indirectement (commerciaux de revendeurs) dans des business très différents pendant plus de 10 ans et j’ai rencontré vraiment très peu de commerciaux qui avaient le goût pour la prospection. Aujourd’hui encore, quand j’interviens en accompagnement ou en formation au social selling chez des clients, je rencontre vraiment très peu de commerciaux « chasseurs ».
La prospection téléphonique, notamment, en rebute plus d’un. Certes ils n’ont pas toujours le choix et le font donc à reculons, mais très peu de commerciaux aiment ça. En plus de ne pas aimer ça, les stats et les articles se multiplient indiquant que la prospection téléphonique c’est fini, que les décideurs de répondent plus, qu’il faut au moins 6 appels pour joindre un prospect (pour information, selon la fondatrice de Booster Academy dans une interview sur widoobiz : 48% des commerciaux abandonnent après le 1° appel) …

Pourquoi les commerciaux n’intéressent personne sur LinkedIn

Sur LinkedIn la concurrence est de plus en plus rude. Il y a 6 ans encore, être sur LinkedIn était assez mal vu, surtout pour des commerciaux. Etre présent sur LinkedIn était synonyme de mercenaire, peu fiable, peu stable, à risque… Le temps a bien changé. A l’époque le réflexe des Directeurs Commerciaux était : « si mes commerciaux sont sur LinkedIn, je vais me les faire débaucher et ils partiront avec leur fichier ». Même si certains fonctionnent encore sur ce mode (il y en a plus qu’on ne croit), beaucoup de dirigeants commerciaux ont beaucoup évolué avec le développement des nouveaux outils digitaux et des réseaux sociaux. Pour eux, la problématique est inverse : « comment faire pour que mes commerciaux soient présents sur LinkedIn et qu’ils en tirent le meilleur profil? ».