Je viens de faire un point sur mes plus de 220 articles publiés sur LinkedIn. J’ai publié le premier le 16 avril 2014. Il parlait du prix de l’Excellence Marketing et il a obtenu … 136 vues. J’ai publié le deuxième le lendemain, le 17 avril 2014. Sujet : Quelle est la meilleure heure pour publier sur les réseaux sociaux : 3 720 vues.

Les débuts de la publication sur LinkedIn

Il a fallu longtemps avant que LinkedIn donne la possibilité à ses membres de publier. Les premiers autorisés ont été les « influencers ». Tous nord américains. Ensuite, fin 2013, LinkedIn a décliné le service dans différents pays et a proposé à certaines personnalités (politiques, business, chercheurs, scientifiques, speakers…) d’être « influencer ». Ils avaient un badge sur leur profil, pouvaient publier et avoir des abonnés.

Ensuite, LinkedIn a proposé à des profils « VIP » cette possibilité de publier. Pas des stars, pas des personnalités publiques mais des profils très actifs sur la plateforme. Je fais partie des premiers profils à qui LinkedIn a ouvert la possibilité de publier en France en Avril 2014. Ensuite LinkedIn l’a déployé et a permis à tout le monde de le faire, fin 2014.

Ma Stratégie éditoriale

Quand j’ai commencé à publier sur LinkedIn, j’avais déjà publié des centaines d’articles sur mon blog. J’avais également publié sur Presse Citron, sur le Journal du Net, sur le Huffington Post et beaucoup d’autres sites ou blogs.

LinkedIn ne s’est pas substitué à mon bog, il est venu en plus, pour donner à mes contenus de la visibilité additionnelle. Le « cœur du réacteur » reste mon blog.

Dans un monde idéal, je devrais publier des articles différents ou écrits différemment entre LinkedIn et mon blog. Notamment pour éviter ce qu’on appelle le contenu dupliqué. En effet Google n’aimerait pas trop voir le même contenu publié à 2 endroits différents. Dans la pratique, c’est quasi impossible à tenir. Pour être tranquille, on a mis une balise canonical sur le blog. Elle sert à expliquer à Google and Co que pour mes articles, la « version officielle » est celle qui est sur mon blog. Comme ils sont tous sur LinkedIn et qu’en plus Frenchweb me propose régulièrement d’en relayer l’un ou l’autre, certains de mes articles se retrouvent donc publiés à l’identique sur 3 médias différents. Il ne faut pas induire Google en erreur et il doit être clair que le média principal est mon blog sur mon site.

J’écris mes articles sur Word. Je les copie ensuite et je les mets en forme dans l’éditeur de contenu de mon blog (WordPress). J’ajoute les images, les liens, les pièces jointes, le rubriquage. Et c’est parti. Sur mon blog et sur Twitter. Le lendemain ou 2j plus tard

Après plus de 1 000 articles et 6 livres, j’écris assez vite. Un article me prend 1h d’écriture environ. Le plus difficile pour moi n’est pas d’écrire ni de trouver de quoi parler (j’ai une ToDoList assez longue). L’angle d’attaque d’un sujet est déjà plus compliqué. Plus difficile : l’image qui va illustrer l’article. Le plus dur est probablement le titre. Le même contenu peut avoir de nombreux titres différents : on lance une affirmation ? on pose une question ? on fait une liste ? On provoque ? et dans quelle limite ? on fait court (au risque de ne pas être assez clair) ? on fait long (au risque d’être coupé dans les partages sur les réseaux sociaux) ? on est positif (comment faire plus ?) ? on joue sur la peur (comment éviter de tout perdre ?) ? on reste pro ? jusqu’où on dévoile son expertise ? on met une touche de perso ? voire on est 100% perso ? on reste sérieux ? On essaie de faire rire ? On reste expert ? On écrit pour un gamin de 11 ans ? Est-ce que ce qui est clair pour moi le sera pour les autres ? Vont-ils avoir l’impression que je les prends pour des neuneus ? Autant de questions auxquelles répondre. Pas nécessairement pour chaque article mais plutôt dans une perspective de ligne éditoriale cohérente.

Tous mes articles sont des articles originaux. C’est moi qui les ai écrits. Quand je reprends des éléments d’autres personnes, elles sont toujours citées. Il m’est arrivé de faire des traductions / adaptations mais soit en ayant demandé l’autorisation avant soit en ayant cité et mis des liens vers la source d’origine quand je n’ai pas réussi à joindre l’auteur.

Les chiffres

Pour moi, les chiffres ne sont qu’un indicateur (et encore, pas le principal) de la performance. Comme je l’ai expliqué plusieurs fois, les articles qui ont eu le plus d’impact sur mon activité ne sont ni les plus lus, ni les plus likés, ni les plus commentés : Comment j’ai publié des articles qui m’ont rapporté chacun plus de 100 000€.

Mais je sais aussi qu’on est dans un monde où les chiffres sont partout. Chacun d’entre nous sait que notre système repose sur les chiffres et les comparaisons et qu’à l’école, cela commence dès la petite enfance.

J’ai donc sélectionné ici, pour ceux que cela intéresse et qui les auraient ratés :

  • Mes 5 articles qui ont eu le plus de vues.
  • Mes 5 articles qui ont eu le plus de likes.
  • Mes 5 articles qui ont eu le plus de commentaires.
  • Mes 5 articles qui ont eu le plus d’engagement. L’engagement correspond au ratio suivant : (likes + commentaires + repartages)/nombre de vues.

Cela pourrait représenter entre 5 et 20 articles différents. En réalité cela fait 10 articles. Certains ne sont présents qu’une fois dans ces 4 classements. Un seul article est à chaque fois dans le Top 5 (Merci Jean-Claude ?).

Mes 5 articles qui ont eu le plus de vues :

Arrêtez de perdre du temps sur LinkedIn : 25 choses à savoir sur l’algorithme des publications (+ 35 000 lecteurs).

Le titre parle de lui-même. Dans cet article, j’explique en 25 points le fonctionnement de l’algorithme de LinkedIn pour les publications.

La confiance doit-elle exclure le contrôle ? (12 000 lecteurs).

Article tiré de mon expérience personnelle et où je raconte comment trop de confiance et trop peu de contrôle m’ont conduit à un mauvais recrutement aux lourdes conséquences.

Comment faire pour bien prospecter ? Il faut insister (9 000 lecteurs).

En préparant cette synthèse, je ne m’attendais pas à ce que cet article ait été le plus peformant. En effet, c’est le seul à être dans les 5 plus lus, les 5 plus likés et les 5 avec le meilleur engagement. De 2 choses l’une :

  • Soit le sujet passionne : j’explique que les commerciaux font entre 0 et 2 relances et que les prospects commencent à prendre en compte un commercial après davantage de relances.
  • Soit les gens ont été surpris de voir Jean-Claude Dusse sur LinkedIn (ce n’est pas habituel) et sont venus voir par curiosité. Néanmoins, vu que l’article a été parmi les plus likés et les commentés, je penche plutôt pour la première réponse.

Marketing Digital : Ne jetez pas l’argent par les fenêtres (8 500).

 

J’ai publié cet article une première fois en Février 2017. Un bide : 246 lecteurs, 32 Likes, 4 commentaires. J’ai été déçu et je n’ai pas compris. L’article méritait mieux. Je ne l’ai pas réécrit. Je l’ai republié tel quel, sans changer une virgule, quelques semaines plus tard en Juillet 2017. Bilan : 8 500 lecteurs (30 fois plus), 330 likes (*10), 32 commentaires (*4) et 139 repartages. Le timing peut donc avoir un impact sur LinkedIn. L’engagement est différent. L’actualité était peut être aussi moins dense la 2° fois.

Comme une modification d’un article n’entraîne pas une nouvelle notification d’article, en cas de contre-performance, il ne faut pas le modifier, il faut le republier un autre jour.

J’explique dans cet article, chiffres à l’appui, que chaque année des budgets colossaux sont jetés par les fenêtres au moment de déployer une stratégie ou une campagne de marketing digital.

LinkedIn : les chasseurs ne regardent pas votre profil (6 800 lecteurs).

 

Seul article consacré au recrutement dans ce palmarès. Cela vient encore de mon expérience personnelle. Plusieurs chasseurs m’ont contacté sur LinkedIn pour des postes totalement « à côté de la plaque » par rapport à mon profil et à mon parcours. J’ai donc cherché à comprendre : ils m’ont contacté sans regarder mon profil. Les commentaires montrent que je ne suis pas un cas isolé. Cela confirme ce que je dis dans mes formations : votre profil est là pour que LinkedIn comprenne qui vous êtes et dans quels cas vous rendre visible. Partez du principe qu’il ne sera pas lu.

 Mes 5 articles les plus likés :

Comment faire pour bien prospecter ? Il faut insister (2 700 likes).

Voir illustration et commentaire dans le point précédent.

Arrêtez de perdre du temps sur LinkedIn : 25 choses à savoir sur l’algorithme des publications (2 200 likes).

Voir illustration et commentaire dans le point précédent.

Le mec qui pique les clients de ses potes (1 700 likes).

Article adapté de mon cas personnel. C’est adapté de la réalité. Certains se sont sentis visés, ce n’est pas mon propos. Cet article est là pour lancer le débat et parler du fond, pas pour viser quelqu’un en particulier.

La confiance doit-elle exclure le contrôle ? (1 400)

Voir illustration et commentaire dans le point précédent.

Certains ne m’aiment pas, et c’est très bien comme ça ! (1 150 likes) :

 

Autre article tiré de mon expérience personnelle. Certains prennent du plaisir, notamment sur Twitter, à critiquer tout ce que je publie et que tout es nul. C’est leur droit. Je ne réponds pas. Quelqu’un n’est pas d’accord et met en avant des contre arguments , c’est une discussion, un débat et cela peut être très intéressant. En revanche les critiques lapidaires du type « c’est nul » et sans aucun contre-argument ne méritent aucune réponse.

Mes 5 articles les plus commentés :

Arrêtez de perdre du temps sur LinkedIn : 25 choses à savoir sur l’algorithme des publications (1 200 commentaires).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

La confiance doit-elle exclure le contrôle ? (270 lecteurs).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

Le mec qui pique les clients de ses potes (100 commentaires).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

Comment faire pour bien prospecter ? Il faut insister (100 commentaires).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

Halte social selling blabla (85 commentaires).

Article « coup de gueule » contre tout le bullshit qu’on peut lire ou entendre autour du social selling.

Mes 5 articles au meilleur engagement ((likes + commentaires + partages)/nombre de lecteurs) :

Certains ne m’aiment pas, et c’est très bien comme ça ! (66%).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

Stratégie Digitale, pourquoi j’ai changé d’avis (46%).

Un article de plus sur mon opinion personnelle. J’explique pourquoi et comment mon opinion a changé à 180° en quelques années et en me confrontant au réel.

Le mec qui pique les clients de ses potes (38%).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

Comment faire pour bien prospecter ? Il faut insister (37%).

Voir illustration et commentaire dans les points précédents.

Fini de jouer : Passez au data marketing (33%).

Article de fond où j’essaie de mettre en avant la spécificité et la valeur ajoutée du data driven marketing.

Engagement moyen sur tous mes articles : 13%

Le Bilan

9 articles composent ces 4 classements.

2 articles parlent de LinkedIn.

4 reposent sur des cas personnels.

Les 3 autres concernent davantage mon métier.

Il n’y a aucune recette ni aucune clé, si ce n’est peut être de ne pas chercher à faire un score. En plus, cela ne veut rien dire.

 

Titre

Top 5 Vues Top 5 Likes Top 5 Commentaires

Top 5

Partages

Arrêtez de perdre du temps sur LinkedIn : 25 choses à savoir sur l’algorithme des publications

X

X

X

La confiance doit-elle exclure le contrôle ?

X

X

X

Comment faire pour bien prospecter ? Il faut insister

X

X

X

X

Marketing Digital : Ne jetez pas l’argent par les fenêtres

X

LinkedIn : les chasseurs ne regardent pas votre profil

X

Le mec qui pique les clients de ses potes

X

X

X

Certains ne m’aiment pas, et c’est très bien comme ça !

X

X
Stratégie Digitale, pourquoi j’ai changé d’avis

X

Fini de jouer : Passez au data marketing

X