Cet article est un article « invité ». Thibaut, qui a créé le blog Bonjour Barcelone m’a proposé de le publier ici. C’est donc lui qui parle et partage directement son expérience.

Sur Internet il existe différentes thématiques pour gagner de l’argent. Parmi les plus classiques, on retrouve le domaine du tourisme. Le domaine du tourisme est un très bon moyen pour faire de l’argent sur internet. J’ai lancé le site Bonjour Lisbonne en 2014 pour essayer de gagner ma vie grâce à un blog de tourisme pour les francophones à Lisbonne. J’ai essayé différents moyens de monétisation et je vais dévoiler dans cet article quels sont les moyens qui fonctionnent le mieux.

Le blog est aujourd’hui tellement rentable pour moi que j’ai lancé l’année dernière Bonjour Porto et Bonjour Barcelone pour appliquer ces mêmes moyens de monétisation aux villes de Porto et de Barcelone.

J’ai essayé tout d’abord plusieurs moyens qui ne se sont pas avérés payants. J’ai notamment essayé la publicité mais je me suis rendu compte qu’à moins d’avoir énormément de trafic, ce n’est pas un levier rentable pour les blogs de voyage.

Le Business Model « one-shot » du blog de tourisme

Avant de parler de monétisation, il est essentiel de comprendre le cœur du business model d’un blog de tourisme. Ce que font beaucoup de blogs c’est capturer des mails sur leur site pour se construire une base de contacts et avoir ainsi des clients réguliers. C’est ce que fait par exemple Quentin du blog Merci Végan que je suis depuis plusieurs mois et qui a constitué ce que l’on peut appeler un groupe premium qu’il appelle le « Vegan pass » sur lequel il envoie du contenu gratuit par mail mais également sur lequel il parle de ses formations payantes. Cette stratégie est super efficace dans le domaine de la nutrition, du marketing ou encore des cours de cuisine.

Dans le domaine du tourisme, il est essentiel de comprendre que la stratégie est différente afin de ne pas perdre plusieurs mois comme beaucoup de débutants le font. Vous pouvez certes capturer des emails pour parler de vos produits et services, mais le cœur du business model se fonde sur votre site et sur les internautes qui tombent sur vos articles via les moteurs de recherche puisque les touristes ne sont pas des clients réguliers toute l’année.

Ils se rendent sur votre site pour avoir des informations pour voyager et lorsqu’ils ont fini ce voyage, ils ne sont plus intéressés par vos produits et services, du moins pas tout de suite.

La stratégie est donc d’avoir un site bien référencé afin d’avoir beaucoup de trafic et donc un maximum de clients potentiels, mais aussi d’avoir un design du site parfait afin de rendre le contenu agréable à lire et inciter autant que possible les internautes à faire des réservations de vos services et à passer par vos liens d’affiliation dès leur première visite dans l’idéal. Voyons maintenant les principaux moyens de monétisation.

1 – Exploiter les meilleures marges

Le premier moyen que je conseille est de se tourner vers les marges les plus intéressantes. Beaucoup de blogs de voyage font de l’argent grâce à des liens d’affiliation sur les billets d’avion achetés par les internautes. Cela peut vite rapporter de l’argent avec un peu de trafic mais le montant gagné va être très faible. Quelle est la raison ? Vous toucherez une petite commission de la petite commission du comparateur de prix que lui verse la compagnie aérienne qui fournit le billet d’avion.

Par ailleurs, la majorité des voyageurs achètent leurs billets directement sur les sites de comparateurs de prix et non sur les sites des blogs de voyage/tourisme. C’est pourquoi ce domaine n’est pas intéressant du tout.

Je me suis ensuite tourné vers deux autres domaines, qui m’ont finalement rapporté beaucoup plus d’argent.

Le premier est le domaine de la restauration, dans lequel j’ai créé des partenariats avec des restaurants à Lisbonne que je recommande sur mon site. Chaque client qui vient de ma part me rapporte 15% de l’addition finale, ce qui fait un bénéfice très intéressant si vous avez beaucoup de trafic.

Pour que les touristes pensent bien à mentionner le nom de mon blog, j’ai négocié des petits avantages pour les touristes, comme des desserts ou verres de vin spécialement offerts aux voyageurs venant de la part de Bonjour Lisbonne. De cette manière, je suis sûr de bien toucher ma commission.

Concernant les contacts avec les restaurateurs, je les décroche systématiquement sur place. Je démarche tous les restaurants du centre-ville qui ne sont pas pleins et qui auraient intérêt à avoir des partenariats pour avoir plus de clients. Je teste ensuite un repas afin de savoir qu’il est bien de qualité, et parallèlement je négocie un partenariat avec le restaurant. Je les mentionne ensuite sur mon site sous forme de liste, ce qui me permet de savoir celui qui éventuellement me donnerait des montants faux. Par exemple si le premier de la liste me rapporte 80 € et que le deuxième de la liste me rapporte 350 € chaque mois, c’est que le premier ne me dévoile pas les vrais chiffres.

Dans le domaine de l’hôtellerie, les commissions sont aussi excellentes. Booking tout particulièrement propose des commissions très intéressantes.

En plaçant un lien d’affiliation Booking, vous touchez entre 10 et 30% de la réservation. Un pourcentage très élevé pour une commission, qui se traduit par beaucoup de recettes si vous avez beaucoup de trafic.

Je l’ai mis sur une des pages les plus visitées de mon site, à savoir la page de l’hébergement à Lisbonne, sur laquelle j’ai fourni beaucoup d’informations gratuites sur ce thème. Et le résultat est plus qu’intéressant !

2 – Supprimer les intermédiaires

Un deuxième moyen que je recommande est de supprimer les intermédiaires.

Je propose par exemple du transport privé entre l’aéroport et le logement des touristes dans le centre de Lisbonne. Au lieu de passer par des intermédiaires, à savoir un site de réservation online, je suis passé par un partenariat avec une société de transport locale, portugaise, qui s’occupe de faire le transport des touristes qui réservent via mon site.

Je gagne alors beaucoup plus : autour de 5 euros par réservation, alors que je ne gagnais que 1 euro par réservation lorsque je passais par un site intermédiaire.

Pour recevoir les réservations que je transfère à la société de transport portugaise, j’ai mis en ligne un formulaire de réservation sur Bonjour Lisbonne qui permet aux touristes de réserver un transport privé en ligne.

3 – Proposer ses services personnalisés

Proposer ses services est le meilleur moyen de monétisation avec un blog de voyage.

Je propose par exemple des visites guidées sur le site Bonjour Porto. Cette fois, il n’y a plus d’intermédiaires car je propose moi-même ces visites. Pour être plus précis, j’ai recruté des guides à Porto qui font les visites pour les touristes ayant fait la réservation sur Bonjour Porto, mais je gère la visite dans le sens où je décide du prix de celle-ci ainsi que du salaire du guide.

J’ai non seulement mentionné ces visites sur la page qui y est consacrée, mais aussi sur d’autres pages du site qui ont beaucoup de trafic et qui finalement me rapportent plus de visites.

Si ce moyen est celui qui me rapporte le plus, c’est probablement celui qui vous demandera le plus de capacités en management vu que vous devez gérer des salariés, à savoir vos guides touristiques. Vous devez aussi gérer toutes les questions et éventuelles réclamations provenant des internautes puisque c’est vous qui proposez le service.

Concernant le recrutement des guides et du transport, c’est similaire aux contacts que j’ai dans la restauration. C’est en étant sur place que je démarche les sociétés. Si le partenariat se passe bien, je le continue. Si je vois que les chiffres des commissions sont étranges, je décide de passer par une autre entreprise. L’important est d’expérimenter, et lorsque vous avez un partenariat solide, vous pouvez le garder.

4 – Affiliation sur les billets d’entrée

L’affiliation sur les billets d’entrée est un bon moyen de monétisation, à condition de savoir bien l’utiliser.

Le moyen que beaucoup de blogs utilisent (et qui malheureusement ne génère pas beaucoup de revenus) est de mettre des liens d’affiliation sur les billets d’entrée de chaque monument historique d’une ville sur une page listant tous les monuments d’une ville.

Le problème de cette technique est que vous ratez potentiellement toutes les recherches Google des internautes intéressés par un monument spécifique car votre page ne se place pas sur le mot-clé du nom du monument.

Par exemple, la Sagrada Familia a un volume de recherches de près de 70 000 recherches mensuelles, et ma page des monuments à Barcelone ne se positionne pas bien dans les résultats Google sur le mot-clé « Sagrada Familia ».

J’ai donc décidé de créer une page entièrement consacrée à la Sagrada Familia, et cela s’est avéré payant !

En faisant du SEO, cette page s’est mieux positionnée et cela s’est traduit par beaucoup de revenus via mon lien d’affiliation sur les billets d’entrée du monument. La stratégie est donc de faire de l’affiliation sur les billets d’un monument spécifique sur lequel vous vous placez avec un article qui y est entièrement consacré, et non une page globale qui traite de tous les monuments.

Concernant le SEO du site, j’utilise le logiciel Ahrefs et j’analyse tous les liens qu’ont obtenu mes concurrents. Je contacte ensuite les sites qui ont mentionné mes concurrents, pour leur présenter mon site, éventuellement leur mentionner des liens morts si leur page est une page de liens utiles. Si je pense qu’un article invité de qualité peut leur apporter du contenu, je leur propose également, ce qui me permet d’obtenir des liens tout en apportant du contenu pour ces sites externes.

En conclusion, beaucoup de moyens de monétisation existent dans le domaine du tourisme. Mais la manière de les utiliser peut tout changer en termes de revenus !