LinkedIn a une fonctionnalité méconnue : les offres d’emplois externes. Parmi celles-ci, peuvent se cacher de « fausses » offres d’emplois. Ce n’est pas LinkedIn qui joue à publier de fausses annonces, mais le procédé automatique mis en place fait que des offres peuvent apparaître en n’étant plus d’actualité ou en étant affectées à la mauvaise entreprise. Explications.

On m’a souvent demandé dans mes ateliers ou mes formations ce que je pensais de la candidature simplifiée que LinkedIn propose depuis quelques temps. La candidature simplifiée est un moyen, comme son nom l’indique de répondre rapidement et simplement à une offre d’emploi.

Ci-dessous 2 annonces, l’une avec candidature simplifiée et l’autre, sans :

C’est une option très pratique. Une fois sur l’annonce,

on peut postuler en quelques clics :

  • Confirmation de l’adresse mail.
  • N° de téléphone.
  • Ajout facultatif du CV.

Le problème remonté par plusieurs personnes était de n’avoir jamais le moindre retour à une offre d’emploi proposant une candidature simplifiée.

Ma réponse était à peu près toujours la même : si vous n’avez pas de réponse à une offre d’emploi, c’est que :

  • vous n’avez pas le profil,
  • d’autres correspondent plus que vous,
  • il y a toujours eu de fausses annonces (pour se créer une base de profils, pour savoir qui est sur le marché, pour faire croire que tout va bien alors que les résultats ne sont pas bons…).

Malgré cela, les remontées étaient assez régulières et uniquement pour les annonces proposant cette option.

Il y a quelques jours, lors d’une formation chez un de mes clients (le Crazy Horse Paris), j’ai compris que LinkedIn diffusait (sans nécessairement en avoir conscience) des offres d’emplois erronées.

En effet, sur la page du Crazy Horse, après un clic sur « voir les offres d’emploi », on voit des annonces pour 4 postes au Crazy Horse Paris, avec le logo de l’entreprise.

Le problème, me fait remarquer l’une des mes interlocutrices, c’est qu’aucune de ces 4 annonces ne concerne le Crazy Horse Paris : 3 concernent un établissement à Bloomington, IN, USA et 1 concerne un établissement à Yekaterinburg en Russie. Pourtant ces annonces sont sur la page de l’établissement parisien, avec le logo parisien et mes contacts apparaissent comme pouvant me recommander !

Je ne trouve aucune info sur le Crazy Horse russe, en revanche, on trouve facilement celui de l’Indiana. Voici le Crazy Horse de Bloomington :

Ce n’est donc pas un établissement qui contrefait ni ne cherche à contrefaire l’établissement parisien.

D’où vient donc le problème ?

Très peu de gens le savent, d’ailleurs LinkedIn ne le met pas nécessairement en avant, mais dans la rubrique « emplois », on n’a pas que des offres publiées dans LinkedIn par des recruteurs qui auraient souscrit à des packs d’annonces de LinkedIn.

Ce n’est pas présent dans l’assistance clientèle en français, mais dans l’anglaise : la fonctionnalité « external jobs« . En fait, LinkedIn propose sur son site, des annonces externes qui n’ont jamais été publiées sur LinkedIn :  » we’re now bringing a subset of externally hosted job applications to LinkedIn ». LinkedIn précise : « On the job posting page, click Easy Apply to directly apply to jobs hosted externally without having to leave LinkedIn.com ». Ce qui pourrait même laisser penser que toutes les annonces « easy apply » (candidature simplifiée) seraient des annonces importées dans LinkedIn.

On comprend mieux toutes les questions de ceux qui se demandent si l’option est vraiment sérieuse. LinkedIn peut ainsi récupérer des annonces dépassées et même (comme pour le Crazy Horse) se tromper dans l’affectation de l’annonce au bon recruteur. Les concernant d’ailleurs, LinkedIn leur a indiqué que c’était une récupération automatique et que rien ne pouvait être fait pour corriger le problème.

LinkedIn ne diffuse donc pas volontairement des fausses offres d’emplois ou des offres erronées, mais cela incite à la prudence quand on voit une offre dans LinkedIn.

Comment repérer une « fausse » offre d’emploi sur LinkedIn ?

A priori le risque de trouver une « fausse » offre ou une offre périmée, ou une offre attribuée à la mauvaise entreprise ne concerne que ce que LinkedIn appelle les offres externes et donc les candidatures simplifiées. A priori, toutes les candidatures simplifiées ne sont pas des offres externes, mais toutes les offres externes sont des candidatures simplifiées.

Comment les différencier ?

Sur certaines offres proposant la candidature simplifiée, on a la possibilité de contacter directement l’auteur de l’annonce :

Je pense que dans ce cas, il n’y a pas trop de risque. On voit l’auteur de l’annonce, on a sa photo, son nom, son titre, sa localisation, son niveau de connexion. Cela dit, ne vous « faites pas avoir » ! LinkedIn vous propose d’envoyer un InMail à l’auteur. Ce qui n’est possible que si vous avez un abonnement payant. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur la photo (pas sur le nom), pour aller sur le profil de l’auteur de l’offre et envoyez votre message (limité à 300 caractères) dans une invitation à vous connecter.

D’autres offres proposant ce service (candidature simplifiée), ne proposent pas de contacter l’auteur de l’offre :

Dans ce cas, je pense qu’il s’agit d’une « offre externe », qui n’a pas nécessairement été publiée dans LinkedIn par l’entreprise ou le cabinet de recrutement. C’est probablement dans ce cas qu’on va retrouver les « fausses » annonces.