LinkedIn keywords

La visibilité sur LinkedIn c'est une histoire de réseau et de mots-clés. Pour être plus précis, en terme de réseau, c'est surtout la taille qui compte. LinkedIn nous donne accès et nous rend visible de notre réseau de niveau 2. Pour faire simple, plus on a de contacts directs (niveau 1), plus on a de contacts de niveau 2 et plus on est potentiellement visible. Ce n'est pas qu'une question de quantité, mais c'est aussi une question de quantité.

Pour les mots-clés, c'est pareil : la quantité compte. LinkedIn est d'ailleurs très clair : plus on a de mots-clés dans son profil et plus on est susceptible de ressortir dans un nombre important de recherches. C'est d'ailleurs très logique. Pour prendre l'exemple du marketing, si on profil est "marketing multicanal", il ressortira sur "marketing multicanal". En revanche, s'il est "marketing multicanal" et "marketing omnicanal", il ressortira sur les 2 occurrences.

Sur LinkedIn, la répétition est importante. Là encore c'est assez logique : si on profil reprend 15 fois "marketing" et 5 fois "finance", le profil est a priori plus celui d'un marketeur que d'un financier.

Néanmoins, sur LinkedIn, l'emplacement est absolument essentiel. Par exemple, Jason S. est "product manager". Son profil reprend plus de 500 fois "product" et près de 50 fois "manager". Pourtant Jason est peu visible sur une recherche de "product manager". Pourquoi? Tout simplement parce que malgré la répétition, il n'a pas mis ses mots-clés aux bons endroits.

Depuis très longtemps, les titres de postes sont importants. C'est la raison pour laquelle j'insiste toujours en formation pour ajouter des mots-clés dans ses titres de poste. "Consultant", "Directeur", "Fondateur", "Associé", "DRH", "Directeur Marketing"… ne veulent rien dire. 

"Consultant" : oui, mais en quoi? Marketing? RH? Stratégie?

"Directeur", "Fondateur", "Associé" : de quoi?

"Directeur Marketing" : produit? services? client? stratégique? digital? BtoB? BtoC? Retail?

Il faut être précis et compléter ses titres de poste avec des mots-clés : sectoriels, industriels…

 

Parmi les titres, le titre du poste actuel est de très loin celui qui a le plus de poids. Là encore c'est très logique. A priori, un titre de poste actuel est un élément très pertinent pour un poste suivant.

Depuis 2 ans, LinkedIn a renforcé le poids du résumé. Le résumé est devenu une zone clé sur un profil. Un résumé doit contenir, les mots-clés importants. ATTENTION : au-delà de la technique, un profil doit rester lisible. Donc il faut habiller son résumé et le laisser lisible et intelligible par un être humain. Les rubriques "mots-clés" que font certains ne sont, à ce titre, pas toujours du meilleur effet.

LinkedIn laisse 2 000 caractères à cette zone. Il faut les exploiter et éviter un résumé de 250 caractères.

Au-delà des titres de postes et du résumé, tout compte. Chaque mot est potentiellement un mot-clé et avoir un mot rien qu'une fois permet à un profil de ressortir sur cette recherche.