More for less

LinkedIn est un peu comme Google : en version beta permanente. La plateforme évolue tout le temps.

Des fonctionnalités apparaissent puis sont supprimées : mots-clés qui ont généré du trafic vers votre profil; profil complet à X%; comment on est arrivé sur votre profil… 

L'algorithme change : linkedIn a longtemps priorisé les contacts de niveau 1 dans les pages de résultats. Eté 2014, linkedIn remonte plutôt les niveaux 2.

Automne 2014 : on peut désormais mettre les compétences en français et plus uniquement en anglais.

Fin 2014, LinkedIn a lancé une nouvelle interface, déployée progressivement dans tous les pays. Malgé cela, on a encore souvent des interfaces et des fonctionnalités différentes selon qu'on mette l'interface en français ou en anglais.

Janvier 2015, LinkedIn vient d'annoncer 2 changements majeurs. D'une part, plus de visibilité : on pourra désormais voir les profils de niveau 3, ce qui (hors bug) n'est possible qu'en payant. Mais, d'autre part, des limites : désormais le nombre de recherches mensuel sera limité.

Visibilité du niveau 3

Aujourd'hui, quand on mène une recherche sur LinkedIn, on a une vue non limitée de noms et des profils de ses contacts de niveau 1 et 2. Quand on arrive sur un profil niveau 3, on voit le prénom, l'initiale du nom de famille, le headline, et c'est tout. Pour le reste, il faut payer.

On peut également rechercher le profil via Google avec le headline, mais cela ne fonctionne pas dans 100% des cas puisqu'on ne connait pas le nom du contact. LinkedIn vient d'annoncer que dans les prochaines semaines (pas de date), on pourra voir les noms et les profils de tous les contacts de son réseau (nivaux 1, 2 et 3). En revanche rien ne devrait changer du côté du nombre de résultats lors des recherches : de 100 pour les membres qui ne paient pas à 700 pour l'abonnement le plus élevé.

De nouvelles limites

Néanmoins il y a une contrepartie à cette vision plus large des profils sur LinkedIn : la limitation du nombre de recherches mensuelles. Sont visés les commerciaux et les recruteurs. S'ils ne paient pas l'abonnement, à force d'être bridés dans leurs recherches, cela en poussera plus d'un à souscrire à une offre premium.

LinkeIn n'indique pas quelle est la limite, mais on aura une barre qui s'affichera quand il ne nous restera plus que 30% de notre quota de recherches. Elle devrait s'actualiser tous les 5%. Une fois la limite atteinte, on pourra toujours faire des recherches mais avec moins de résultats. On pourra soit attendre le mois suivant, soit passer en payant pour maintenir son activité. 

Cyril Bladier