Socialopoly-Game-Board1

Fin du XX° siècle, la notion de "personal networking" a émergé dans les comités de direction. On en trouve les premières traces dans Corporate Networking : Building channels of Communication publié par Robert K. Mueller en 1986, Président de la National Association of Corporate Directors et du cabinet de conseil Arthur D. Little. A l'époque la NACD n'avait qu'une dizaine d'années et une centaine de membres. Aujourd'hui, ils sont 14 000. Cette forte croissance et la capacité de ses membres à trouver des postes de dirigeant illustre la puissance du réseau personnel. Mais, depuis une dizaine d'années, les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ont émergé. Peuvent-ils aider à accéder aux conseils d'administration?

Si les boards des organisations à but non lucratif ou des PME sont relativement accessibles si on a une bonne réputation et des prétentions mesurées, c'est plus compliqué pour les grosses entreprises. Si on considère qu'il y en a environ 100 000 et que la moitié remplace un de ses membres chaque année, cela fait 50 000 opportunités par an.

La bonne nouvelle selon la NACD, c'est que le réseau personnel reste le meilleur moyen d'y accéder. La moins bonne nouvelle, c'est que la démarche part du board et non du candidat. Si les board trouvent des dirigeants via leurs réseaux, ce n'est pas nécessairement réciproque.

How Do Boards Find Directors-Graph

Le networking est complexe. Il y a une différence entre être trouvé par réseau, ce qui repose sur des contacts personnels et être trouvé par un comité ce qui repose davantage sur de la réputation.

Etre trouvé par networking, c'est du "one-to-one" : collaboration, partenariat, associations, cercles… Il est peu probable qu'un tel contact personnel vous fasse entrer dans son board, mais s'il connait quelqu'un qui connait quelqu'un qui connait quelqu'un qui recherche, vous pouvez espérer être recommandé de l'un à l'autre et être contacté. Dans ce contexte, contacts LinkedIn, amis Facebook, abonnés Twitter ne sont d'aucune utilité.

Etre trouvé par un comité dans son ensemble est un autre sujet. Ici, le networking via réseaux sociaux est utile. Pour se faire repérer par un board, indépendamment de votre réseau personnel suppose d'une part que vous atteint un niveau qui montre que vous avez les qualités requises et d'autre part qu'on vous trouve. Et là, votre présence sur Internet, y compris sur les réseaux sociaux, peut vraiment faire la différence, aussi bien positivement que négativement. Ensuite, le réseau personnel comptera toujours puisque le board voudra entendre ceux qui vous connaissent et peuvent vous recommander. On vous trouve via les réseaux sociaux et ensuite on valide avec votre réseau personnel.

Réseautez donc! Connectez-vous et influencez! Faites savoir que vous cherchez. Cela ne vous nuira pas, au contraire. Mais aujourd'hui, vous ne pouvez plus reposer uniquement sur votre réseau personnel. Travaillez votre réputation et votre e-réputation pour qu'on puisse vous trouver. "Be found" disent les américains. De nombreux comex vont faire des recherches hors de leurs réseaux. 

source Bluesteps

Cyril Bladier