Instagram and tweet

LinkedIn, Facebook, Twitter, Pinterest, YouTube, Vine, Google+, Viadeo… on ne sait plus trop où donner de la tête. C'est déjà assez difficile à ceux dont c'est le métier d'être activement présent partout, mais pour un dirigeant marketing ou un dirigeant de PME, c'est mission impossible. Il faut donc faire un choix. Si on s'inspire de ce qui se passe chez nos voisins, et l'état des lieux des réseaux sociaux est probablement différent de chez nous, une étude récente menée par Sumall, nous indique qu'en 2013, au Royaume-Uni, le réseau social le plus efficace (en termes d'impact business) a été Instagram.

Croissance du nombre d'abonnés ou engagement, dans une étude récente (sa première édition) de Sumall sur l'efficacité business des réseaux sociaux, Instagram démontre une efficacité supérieure à celle des autres plateformes. C'est en effet Instagram qui montre les meilleures performances en accroissement du nombre d'abonnés, engagement des utilisaterus et surtout efficacité commerciale. 

 

Au cours de l'année 2013, Instagram a montré une croissance médiane de 7% du nombre d'abonnés mensuels et de l'engagement mensuel des fans. L'engagement étant constitué des interactions directes des fans (likes, commentaires…). 

Si aux USA les clients de Sumall ont constaté une hausse de 1.5% à 3% de leur CA directement imputable à Instagram, les anglais ont relevé un meilleur résultat, jusqu'à 3.6% soit 20% de plus qu'aux USA. 

Dans cette étude, Sumall ne prend en compte que 4 réseaux : Instagram, Twitter, Google+ et Facebook. Seuls les clients présents sur les 4 réseaux avec au moins 25 fans/followers sur chaque ont été pris en compte. Ils ont noté sur Instagram un engagement des fans près de 3 fois supérieur à celui des 3 autres réseaux. 

Facebook reste le leader en termes de ROI, mais pour une entreprise qui a des produits à vendre, ne pas être sur Instagram est un risque de manque à gagner en termes de notoriété et de CA. 

Autre enseignement de l'étude : plus n'est pas nécessairement mieux : une trop forte hausse de la présence sur un média social mène à une baisse de l'efficacité sur cette plateforme. Pas de niveau idéal cependant, c'est à chacun de le rechercher. L'idéal retse de mixer différents réseaux pour optimiser l'engagement et le ROI.

Cyril Bladier