Concours-facebook

L'un des moyens les plus efficaces et les plus répandus pour animer une page Facebook et essayer d'engager son audience avec des jeux-concours : loteries, concours photo, concours de parrainage… Jusqu'à présent, organiser un concours Facebook ne pouvait se faire que via une application tierce. Facebook vient de changer les règles.

Aujourd'hui (mais pas encore en France), on peut créer un concours depuis sa page sans utiliser d'application. On peut le faire directement depuis sa timeline. 
Pour être plus précis, voila ce qu'on peut faire:
– Voter avec un "like".
– Envoyer un message à une page.
– Afficher un post d'utilisateur sur la page, un commentaire, un like sur une publication.

En revanche, encourager les utilisateurs à se taguer dans un contenu est plus complexe. On peut demander de citer en produit en échange d'un lot potentiel mais on ne peut leur demander de se taguer sur des photos ou vidéos de produit en échange d'un lot possible. 

Ces changements mettent-ils un terme aux applications de concours?
NON!

Certes, à première vue, c'est désormais plus simple de créer un concours. Mais, d'un point de vue business et marketing, organiser un concours via des posts a des limites:

– D'une part, comme il n'est pas obligatoire d'être fan pour commenter ou "liker", on ne pourra pas recruter de nouveaux fans.

– D'autre part, on ne pourra collecter des infos sur les joueurs (coordonnées, mail…). L'un des apports des applications est justement de permettre de récolter les coordonnées des joueurs pour enrichir sa base de données. Sans application, pas de données statistiques pour évaluer le ROI de l'opération.

– Enfin, on sait que sur Facebook comme ailleurs, il existe des joueurs professionnels. Ils ne participent à un concours de marque que pour le gagner, quitte à recourir à de faux profils pour y arriver. 

Au-delà des règles de Facebook, il y a les lois locales. En France, il est obligatoire de déposer un règlement auprès d'un huissier quand on organise un concours. Facebook l'indique clairement d'ailleurs : leurs règles s'ajoutent aux lois locales. 
A propos des applications Facebook précise que cela reste pertinent de le faire pour proposer une expérience plus personnalisée.