Mythes

Selon plusieurs spécialistes, le référencement naturel (SEO) reste entouré de quelques mythes. Ces mythes concernent les liens, le taux de rebond, l'ancienneté du site ou le trafic. Cet article fait suite à mes 2 récents articles sur le content marketing et l'importance croissante des réseaux sociaux dans le référencement

1) Les liens sont le critère le plus important
Ce n'est pas parce que les liens sont importants et très difficiles à obtenir qu'ils constituent le critère le plus important. 
En fait, comme le montre la récente étude de Search Metrics, c'est la pertinence qui est le facteur essentiel. En regardant leur tableau de synthèse:

Google SEO ranking factors
on peut se dire que le nombre de backlinks est plus important que la présence du mot-clé dans le titre. En réalité, c'est un peu plus complexe. La présence du mot-clé n'a pas d'impact sur le bon référencement car c'est un pré-requis. Quand quelqu'un fait une recherche, Google vérifie si le contenu de la page correspond à la recherche qui est faite. Donc la présence du mot-clé dans le contenu est essentiel et le titre est l'élément le plus important pour cela. 

L'importance des éléments pris en compte par Google pour classer les sites dépendent de la recherche qui est faite. La pondération des différents critères dépend des circonstances. 

2) Pas de taux de rebond… mais des données comportementales

Matt Cutts, l'un des porte-parole de Google a confirmé que le taux de rebond n'est pas pris en compte par Google. En effet, le taux de rebond ne peut pas mesurer l'obtention d'une réponse rapide à une question. Donc ce n'est pas un critère pertinent pour Google. 

Google fait ce qu'on appelle en anglais du "pogosticking" pour mesurer le niveau de satisfaction des internautes. Si on va vers votre page, qu'on en repart rapidement et qu'on clique ensuite sur d'autres pages où on reste plus longtemps, c'est probablement que votre contenu n'est pas pertinent. 

Google utilise donc de plus en plus les données comportementales: Google Toolbar, données issues de Chrome, Google Instant, Gmail.

3) Âge du domaine

Certains pensent encore que l'âge du domaine est un facteur encore plus essentiel que les liens. Mais, là encore Matt Cutts a confirmé qu'au-delà de quelques mois, l'impact de l'âge du domaine est vraiment très faible. 

Cependant, il est possible qu'un domaine plus ancien ait accumulé plus de liens. Donc un site plus ancien a plus de chances d'avoir prouvé sa pertinence et de ce fait aura peut être une probabilité plus forte d'être mieux positionné, mais ce n'est pas strictement lié à son âge. 

4) On ne peut se battre avec les domaines d'autorité

Ce qui compte ce n'est pas temps l'autorité du domaine mais le qualité du maillage interne, qui est au moins aussi important que les liens externes. Si vous vous battez face à site d'autorité, le mieux à faire est de regarder les liens vers cette page. Sont-ils internes ou externes. Le domaine en temps que tel se traite comme un autre. En d'autres mots, si la page concurrente n'a qu'un lien de la page d'accueil, tout ce que vous avez à faire est d'obtenir un lien d'une page qui a plus d'autorité que leur page d'accueil. 

5) Ranking = Trafic

Il est important d'améliorer le ranking potentiel avec des liens inbound, de la pertinence, du contenu de qualité… mais le positionnement n'est pas le seul moyen de développer son trafic. 

Investissez  dans la promotion de votre site en produisant du contenu pour des mots-clés à faible concurrence. Le contenu reste une voie royale.