Video-Marketing

Le vidéo marketing est une des tendances du webmarketing,
notamment en BtoB. C'est rapide, efficace, économique, bon pour le
référencement et pour atteindre ses consommateurs potentiels. La vidéo peut
être un très bon outil pour les PME, même quand elles n'ont pas de produit a
priori "bons" pour la vidéo. Quelques conseils pour en tirer
davantage de bénéfices.

 Le succès peut être au rendez-vous-même avec des produits
peu "sexy". Par exemple, le fabricant de lecteurs de code-barres
Wasp Barcode Technologies a
généré plus d'1 million de vues de ses vidéos sur YouTube. Pourtant cette
chaîne ne fait que montrer ses produits et la manière dont on les utilise. Ce
ne sont pas des vidéos gag, virales. L'un des conseils basiques est de le
faire, étant donné que c'est très économique, même si les résultats ne sont pas
toujours immédiats.

 

Premier conseil: Répondez aux questions de votre audience

C'est une des bases de ce qu'on appelle l'inbound marketing.
L'inbound marketing regroupe l'ensemble des actions menées pour faire en sorte
d'être trouvé en ligne quand on recherche nos compétences. Cette démarche de
base consiste simplement à donner aux gens ce qu'ils veulent voir et ce dont
ils ont besoin. C'est beaucoup plus efficace que de dire "venez voir notre
nouveau produit". Le faire (c'est de l'auto-promotion) est une erreur: à
moins de jouer sur l'humour ou une très grande marque, vous n'intéressez pas
grand monde; pas plus que ce que vous avez à dire. Donc, plutôt que se
concentrer sur la vente de son produit par la vidéo, il faut se concentrer sur
ce que les internautes recherchent dans son domaine et faire en sorte d'apporter
les bonnes réponses.

Ce n'est qu'en comprenant ce que les internautes recherchent
qu'on peut commencer à créer son contenu. Pour cela, il faut savoir précisément
à qui on s'adresse, quelle est sa cible, à qui le produit / service est
destiné. Généralement, les modes d'emplois fonctionnent bien. Elles marchent à
2 niveaux: elles répondent aux questions qu'on se pose et permettent d'asseoir
une forme d'autorité. Divertissez ou éduquez, les gens ne veulent pas perdre
leur temps, surtout les internautes, qui sont particulièrement impatients.

 

Second conseil: ne pas craindre un coût de production limité

En termes de production, on pense généralement à du matériel
coûteux et à du personnel hautement qualifié. Mais, il faut comprendre que les
exigences sur YouTube sont moins fortes, ce qui rend la plateforme plus
facilement accessibles aux petits budgets. Une fois le concept défini, il existe
plusieurs moyens pour réduire les coûts de réalisation. Il faut arrêter de
penser que vidéo = lourd investissement. Avec un investissement initial modéré:
caméra, micro, quelques éclairages, on peut réaliser non pas une, mais
plusieurs vidéos, ce qui en amortit le coût. D'un point de vue technique, il
faut essentiellement s'assurer qu'il n'y a pas d'ombre sur le visage du speaker,
qu'on voit ses yeux et que la qualité audio est suffisamment claire.

 Soyez concis

La vidéo en ligne est un média court. On dispose d'un temps
limité pour rassurer et convaincre. 10 minutes ne seront pas plus efficaces que
trois. Il faut aller à l'essentiel et être sincère. Il faut capter l'attention
dès les premières secondes pour donner envie à celui qui regarde la vidéo de
rester jusqu'à la fin.

 

Troisième conseil: créez votre chaîne YouTube

Votre chaîne doit être structurée, organisée, avec des
vignettes et des descriptions. C'est ce qui va favoriser la rétention:
l'internaute a besoin de savoir ce qu'il va voir avant de lancer une vidéo. Le
look général de la chaîne doit être attrayant et reprendre votre charte
graphique. Cela comprend notamment nom de la chaîne qui doit être très clair.

Quand on met une vidéo en ligne sur YouTube, il faut être
très clair et pertinent sur les termes utilisés. Pour cela, il faut savoir
comment on recherche vos compétences sur Internet. Ne pas essayer de détourner
du trafic en cherchant à attirer des visiteurs sur des mots-clés qui ne vous
correspondent pas.

Créez des playlists

Les playlists permettent de créer des groupes thématiques
pour regrouper vos vidéos.

SEO

Google est le principal moteur de recherche. YouTube
appartient à Google. Les vidéos sont très appréciées des internautes, donc
Google aime les vidéos et leur accorde une bonne pondération dans son
algorithme. En dehors des descriptions, ce qui compte pour le référencement, ce
ne sont pas que les clics, mais aussi le fait que les internautes regardent
tout ou simplement une partie de la vidéo.

Quatrième conseil: utilisez tous les outils disponibles

Les Adwords sont un bon complément de la vidéo. Adwords
propose 4 options:

– In-slate: au démarrage pour les vidéos d'au
moins 10 minutes

– In-stream: 5 secondes avant de décider si on
regarde ou si on zappe

– In-search: la vidéo apparaît dans un coin de la
page de résultats

– In-display: la vidéo apparaît à côté d'autres
vidéos qui ciblent la même audience

Utiliser le générateur de mots-clés de Google Adwords pour
savoir quels sont les thèmes liés à son produit.

YouTube propose aussi des outils d'analyse (Youtube.com/analytics) pour mieux comprendre comment
ses vidéos sont vues.