Sociopoly

Depuis une dizaine d'années, les dirigeants d'entreprises sont confrontés à une évolution croissante de leurs responsabilités notamment en matière transparence. D'un point de vue marketing, l'émergence des réseaux sociaux a un impact de plus en plus important sur le quotidien des dirigeants et sur le fonctionnement des organisations. Le problème est que peu nombreux sont les dirigeants qui en ont conscience et qui ont réellement pris la mesure du phénomène. 

Les réseaux sociaux, ce n'est plus une lubie d'actionnaire et une attente de geeks ou des générations Y ou Z. Ce n'est pas non plus qu'un simple nouveau moyen de toucher ses consommateurs. C'est davantage une nouvelle norme. Les opportunités sont quasiment sans limite; les risques également. Les réseaux sociaux ont un impact sur toute la chaîne de la valeur, depuis la réputation jusqu'à la proposition de valeur de l'entreprise. Ils restent cependant un profond mystère pour de nombreux dirigeants quand on n'observe pas de fracture numérique. 

Profond déséquilibre entre l'engagement des dirigeants et les impacts business

Les réseaux sociaux sont des espaces où de plus en plus de décisions d'achats se prennent, où les investissements sont de plus en plus conséquents et où les opposants activistes sont de plus en plus présents et organisés. Malgré cela, les dernières études montrent un profond déséquilibre entre l'engagement des dirigeants sur les réseaux sociaux et l'impact qu'ils ont sur leurs business. 

En Octobre 2012, Stanford Rock Center for Coporate Governance a publié une étude qui analyse les comportements de 180 CEO de premier plan, VP, dirigeants… et leurs approches face aux risques et aux opportunités des réseaux sociaux et de leur forte croissance. 

Comportements des dirigeants face aux réseaux sociaux

90% comprennent que les réseaux sociaux peuvent avoir un impact majeur sur leur organisation.

32% de leurs entreprises les surveillent pour identifier les risques

14% usilisent les sentiments exprimés pour mesurer la performance corporate.

24% des VP et 8% des directeurs demandent des rapports réguliers sur les efforts de leur entreprise pour l'engagement sur les réseaux sociaux et le sentiment des parties prenantes.

50% ne collecte aucune information.

59% des entreprises utilisent les réseaux sociaux pour interagir avec leurs clients.

49% les utilisent pour de la publicité.

35% les utilisent pour des recherches de clients.

30% y recherchent leurs concurrents, les nouveaux produits ou services ou pour communiquer avec leurs collaborateurs ou leurs parties prenantes. 

Cependant, 65% les utilisent à titre personnel.

63% les utilisent pour leur business.

Parmi eux, 80% sont sur LinkedIn et 68% sont actifs sur Facebook. 

Ces données semblent encourageantes, mais elles ne font que rendre plus inquiétantes les données précédentes puisque les usages persos ne se retrouvent pas dans les préoccupations des dirigeants pour leur entreprise. 

 Infographie CEO, Boards and social media

CEO Boards and social media