Google plus (2)

Même si le site ressemble à une ville fantôme (google+ ville fantôme?) et si les chiffres ont toujours du mal à décoller (cf infographie ci-dessous) GooglePlus est un service de Google et il faut donc le prendre en compte dans une stratégie de webmarketing.

Source UMPF

 

Pourquoi Google+?

De plus en plus de sites et de blogs placent des boutons de partage sur GooglePlus (+1) à côté de leurs contenus. Rien de plus simple pour un membre de Google+ que de cliquer dessus. 

 Autre intérêt: sur GooglePlus, on peut créer des cercles (groupes): prospects, clients, partenaires, vip… et ainsi adresser un contenu spécifique à chacun. 

Le service appartenant à Google, tout ce qui y est partagé est pris en compte par le moteur de recherche et peut contribuer à améliorer le référencement. 

Cercles

C'est l'un des points forts pour les pros, notamment en comparaison de Facebook. Ils permettent d'avoir une approche marketing vraiment segmentée en fonction du niveau de relation avec ses contacts. C'est également l'un des axes de réponse de Google aux critiques: la plupart des conversations se feraient en privé à partir de ces cercles et entre eux. 

Hangouts

La principale spécificité de la plateforme: un outil pour mettre en place des vidéo-chats (jusque 9 personnes): contacts clients, SAV, webinaire, démo…

Référencement (SEO)

Double impact: Google utilise les partages sur GooglePlus pour son moteur de recherche et pour offrir des résultats encore plus personnalisés pour Google Adwords (les annonces publicitaires qui s'affichent dans les pages de résultats). 

Et le futur?

Malgré le succès ou l'échec relatifs de la plateforme, Google a l'air décidé de l'imposer et il a les moyens pour le faire (30 milliards de dollars de CA).