Facebook amazon ebay

Selon Reuters, plusieurs start-ups du e-commerce sont persuadées que Facebook va devenir un géant du e-commerce et concurrencer des institutions comme ebay ou Amazon

On le sait, Facebook prépare son entrée en bourse et qu'elle est attendue pour mai prochain. La pressioj s'accentue donc sur le groupe pour démontrer qu'il peut générer du cash et notamment trouver des relais de croissance pour sortir de sa trop grande dépendance à la pub et au social gaming. 

Plusieurs investisseurs pensent que le "F-commerce" est la réponse (f-commerce = e-commerce sur Facebook). Des start-ups (BeachMintYardsellrOodleFab.com) proposent de nouveaux modes d'e-commerce, plutôt "social-commerce" pour tenter de convaincre les membres de Facebook, non seulement de se connecter à leurs amis, mais également d'acheter. Ces start-ups sont soutenues par de puissants investisseurs (Goldman Sachs…) pour développer des applications commerçantes et de nouveaux business models sur Facebook. 

L'e-commerce a le vent en poupe et est une évolution très naturelle pour Facebook. Amazon a révolutionné le commerce en ligne en captant des données précises sur les internautes et en leur proposant des recommandations personnalisées et pertinentes. De la même manière, Facebook pourrait combiner ses données et les technologies de paiment en ligne pour définir la nouvelle génération du e-commerce. 

Les efforts de Facebook vers l'e-commerce sont pilotés par David Fish (un ancien d'eBay), qui travaille avec des distributeurs pour développer des business commerciaux sur Facebook. A partir du moment où les gens ont toujours fait du shopping avec leurs amis, ils attendent maintenant de pouvoir le faire en ligne. Le succès viendra pour ceux qui auront une approche nouvelle pour le faire. 

D'après des investisseurs (Accel Partners), cette évolution est absolument impérative pour Facebook.