Sell-social-media

Les réseaux sociaux commencent à sortir réellement d'un usage pur loisir côté particuliers et simple levier de notoriété pour les entreprises. Les exemples de ROI positif, de génération de leads voir de développement de business se multiplient.

Du succès sur les réseaux sociaux

D'une part, on est sorti de l'effet nouveauté. On s'habitue à ces outils. Ce ne sont plus des outils de geeks et le grand public commence à se les approprier.

D'autre part, de plus en plus de marketers testent, innovent et commencent à bien comprendre comment se faire connaître, se faire aimer (terminologie "Like" imposée par Facebook) et obtenir davantage de confiance via les réseaux sociaux.

J'ai créé mon entreprise il y a 2 ans, et les réseaux sociaux sont un levier très efficace en termes de reconnaissance, de notoriété et d'appels entrants, y compris de groups du CAC 40. Certes, cela demande du temps et il faut être patient. Mais une fois qu'on a compris le principe, les effets sont là.

Des échecs sur les réseaux sociaux

Cependant, les cas d'échec ou d'insuccès sont réels et encore nombreux. Pas de martingale, ni d'effet magique. Il n'y a ni recette, ni garantie. L'une des raisons qui explique ces échecs est notamment que de nombreuses entreprises se contentent de pousser leurs messages commerciaux. Cette méthode issue du marketing traditionnel peut encore fonctionner dans la publicité quand on cherche à toucher des clients en situation d'achat. Cela peut aussi avoir des effets positifs en email marketing, parce que les destinataires ont donné leur accord pour recevoir vos messages. En revanche, on ne participe pas sur les réseaux sociaux avec une motivation principale d'achat. Donc, les messages commerciaux peuvent  être mal perçus et sont en tout cas facile à ignorer.

Pour vendre avec les réseaux sociaux, il est nécessaire de respecter quelques pré-requis:

Testez votre message

Utiliser 140 caractères (impact Twitter) pour envoyer un message publicitaire qui donne envie à ceux qui le reçoivent de le retweeter ou de le cliquer n'est pas quelque chose de simple à faire en temps réel. C'est pourtant ce que la plupart des twittos essaient de faire. Inspirez-vous des messages des annonces Google Adwords qui sont rédigées pour inciter les internautes à cliquer.

 Ciblez votre message

Ce n'est pas parce qu'il y a bientôt 1 milliard de comptes sur Facebook que vous pouvez ou devez vous adresser à tous. Vous devez parler directement à ceux qui peuvent avoir besoin de votre produit ou service.

 Prouvez votre valeur

Il est quasiment improbable qu'un prospect soit prêt à vous acheter sur la simple base d'un clic. Il n'y a pas assez de contenu (140 caractères max.) pour montrer ou prouver votre valeur.

Vous devez baser votre démarche sur votre contenu et sa pertinence. Donnez pour recevoir. Partagez du contenu dont vos prospects ont besoin. Faites-en sorte que votre contenu gratuit soit plus qualitatif que ce que les autres vendent.

 Engagez

C'est une étape spécifique au social media et au marketing en ligne et qui peut s'avérer très efficace. Dans vos process de diffusion de contenu, demandez à vos clients de répondre, de partager, de donner leur avis et de vous aider à leur rendre un meilleur service. Créez des formulaires de feedback. Socialisez votre contenu et rendez-le facile à partager, tweeter et "aimer". Utilisez l'emailing pour renforcer la diffusion de votre contenu.

 "Call to action": demandez qu'on vous commande

Une fois ce travail fait et que les prospects sont dans un environnement où ils ont confiance, il faut être clair sur l'objectif recherché. Rappelez-leur leur quotidien, mettez en avant ce que vous apportez et le bénéfice qu'ils en retireront. Ne faites pas l'erreur de croire qu'ils feront eux-mêmes la connexion. Montrez-leur clairement comment obtenir la valeur maximale que vous pouvez offrir. Et soyez clair.

 

Rien de magique. C'est le package global, qui comprend de la patience et un long travail, qui font que vous pourrez tirer profit des réseaux sociaux.