The end

Plusieurs éléments récents me laissent penser que nous allons vers la fin du cv. 

Quand j'ai été diplômé de RMS en 1993, la lettre de motivation était:

    1) Impérative

    2) Manuscrite

Puis, bien que toujours impérative, elle est devenue obligatoirement une pièce jointe word à un mail. Aujourd'hui selon une étude d'Oasys, seuls 1/3 des chasseurs attendent encore une lettre en pièce jointe. Les 2/3 n'attendent plus que le CV.

Lors du dernier HubForum, une table ronde animée par le brillant David Abiker et qui réunissait quelques experts du domaine, tous s'accordaient à dire que la lettre de motivation était morte. Je pense que le cv prend le même chemin.

Un article récent dans Les Echos indiquait comment Linkedin allait détrôner Michael Page. Et c'est effectivement des réseaux sociaux professionnels (notamment LinkedIn et Viadeo) que vient la menace pour le CV. D'ailleurs sur un document interne de Linkedin destiné aux commerciaux maison pour vendre les solutions de recrutement, le principal élément mis en avant est : "Combien vous coûtent les honoraires de chasseurs de têtes?". 

Personne n'a encore intérêt aujourd'hui à utiliser un cv. 

Le cv est un document d'une ou deux pages, peu personnalisable. Ce ne sont que les mots du candidat, donc risque de quelque arrangements avec la réalité. Pour les recruteurs tous les cv sont interchangeables. Les candidats ne peuvent que difficilement se différencier. 

En revanche un profil Viadeo ou LinkedIn est multimédia.: on peut insérer des liens, mettre une vidéo, mettre un power point, montrer des recommandations. Le candidat peut se différencier des autres et le recruteur a une vue  360 certifiée. Vue 360, puisqu'il a accès au profil du candidat, qu'il voit comment il se comporte, ce qu'on pense de luin, son réseau; mais également ses capacités de réflexion, d'analyse, de synthèse et d'expression s'il prend la parole dans l'un des nombreux groupes de disccusion. Cette vue est certifiée car les logos des écoles n'apparaissent qu'après validation par les associations d'anciens élèves. Ce ne sont plus les seules paroles du candidat.

Donc le profil est plus complet et plus différenciant pour un candidat et plus complet, et plus fiable qu'un cv pour le recruteur. 2 bonnes raisons pour pousser les deux parties à privilégier le profil au CV.

Mais, il y a d'autres éléments qui plaident en faveur des réseaux sociaux professionnels. LinkedIn compte plus de 120 millions de profils (+1 par seconde), aucune base de données ne peut être aussi riche. Le recruteur a accès à des moteurs de recherche très complexes qui comprennent plus de 20 critères pour LinkedIn. Le coût d'accès est insignifiant au regard des honoraires de cabinets externes et nettement plus accessible que pour les job boards (l'écart est de 1 à 3 entre LinkedIn et Monster, en faveur de LinkedIn).

De plus, LinkedIn vient de sortir une nouvelle offre Apply with Linkedin, qui va accélérer la chute du CV. Cette solution est intéressante pour le candidat et pour le recruteur. C'est un plugin qu'on installe sur un site et qui permet à un candidat de postuler directement avec son profil LinkedIn. Intérêt pour le candidat: il sait qui dans son réseau travaille dans l'entreprise en question. Certes, il y a un risque de multiplication des candidatures: il est beaucoup plus simple de cliquer sur un bouton que d'envoyer une candidature via un formulaire. Mais il ne doit pas être plus élevé que les cv qui ne correspondent pas aux annonces. Je pense même que le risque est moindre. Envoyer un cv qui ne correspond pas du tout au profil recherché n'a pas de connaissance ni de traçabilioté. Ce qui n'est pas le cas avec un profil. 

 

En conclusion:

    - LinkedIn qui se positionne face aux chasseurs, l

    – LinkedIn et Viadeo proposent une richesse, une variété et une pertinence de profils                        incomparables avec un cv, 

    – de nouvelles applications sont lancées pour que tout soit plus simple pour toutes les parties en     jeu

 

Beaucoup d'éléments qui peuvent annoncer une chute voire la disparition des CV.