Monde drapeaux

Le développement international d'une entreprise de petite ou moyenne taille peut aisément passer par la case Internet. En effet, celui-ci offre des possibilités assez bon marché (et même souvent gratuites) de prospection d'une clientèle internationale, ainsi que l’opportunité de mesurer quasiment en temps réel les résultats de toute campagne marketing. Cet article présentera les modalités de création de sites web d'entreprise s’adressant à des publics internationaux.

Identifier les marchés les plus propices à l'expansion

Avant de procéder à la construction d'un site de commerce en ligne tout entrepreneur doit analyser attentivement les marchés sur lesquels il envisage de s’installer virtuellement. Cela peut impliquer l’étude des concurrents sur les principaux moteurs de recherche (pour se faire une idée de leur poids et de leurs stratégies de marketing en ligne), celle des indices économiques de la zone visée et celle de la démographie des internautes (lieux de rassemblement, ampleur, situation économique, jargon…).

Construire une liste de mots-clés pour chaque langue

Les mots-clés doivent être identifiés pour chaque langue dans laquelle l’entrepreneur souhaite construire son site web, la simple traduction n'étant jamais efficace. Les outils gratuits de Google seront par contre suffisants pour établir ces listes de mots, qui serviront à l'optimisation du texte et des meta données de chaque site.

Élaborer des sites Web type pour chaque pays

La liste traduite des mots-clés et expressions servira de ligne directrice pour le développement d'un site web localisé destiné à chaque pays. Le premier pas est de faire l'acquisition de domaines locaux et d'héberger les sites web en question dans le pays. Cette structure permet de parvenir à un meilleur classement sur Google qu'un site web non local.
Il n'y a pas besoin de modifier énormément la structure ou la conception de base de son site web. Un design très efficace est celui qui comporte une barre de navigation verticale située à gauche qui inclut les liens vers les principales sections du site : Services, Clients, Coordonnées et Tarifs par exemple. Cette structure permet de s'adapter aux différentes longueurs de mots ou d'expressions lorsque les termes sont localisés pour les différents pays.
Le résultat d'une telle construction : un site web comportant pour chaque pays six à sept pages de contenu localisé reprenant les mots-clés et expressions identifiés précédemment.

Tester les expressions localisées grâce à des campagnes PPC

Les petites campagnes PPC aident à ajuster et adapter chaque site web localisé en effectuant des tests PPC sur les expressions présentes dans la liste de mots-clés. Elles peuvent également aider à optimiser en continu les mots-clés en testant de nouvelles expressions.
Il est conseillé d'attendre de recevoir au moins 100 visites sur chaque mot-clé avant de se prononcer sur la performance de ce dernier. Ensuite, il faut examiner des statistiques telles que le taux de conversion et les revenus par mot-clé. Ces chiffres sont utiles pour déterminer une position ciblée pour les campagnes PPC à venir. Les résultats de ces tests peuvent aussi être utilisés pour définir du nouveau contenu qui dynamisera le référencement naturel sur les moteurs de recherche.

Développer des liens entrants par pays
Il est très utile de rechercher des domaines locaux pour chaque site localisé. Parmi les astuces qu'utilisent les spécialistes du marché pour élaborer des liens vers leurs sites, on peut retenir :

– la rédaction d’articles en langue locale pour des sites d'informations ou des blogs traitant des thématiques pertinentes (stratégies commerciales, divers produits, design de site et ainsi de suite).
– la prise de contact les médias locaux pour repérer des experts commerciaux en vue d'élaborer des sujets d'interviews sur des thèmes en rapport avec le secteur d’activité de l'entreprise.

Effectuer des arrangements pour le référencement local
De nombreux clients potentiels recherchent des services et des produits par le biais d'expressions précisant un lieu, par exemple « services traduction Londres » ou « design web Lausanne ».
Pour capter des résultats de recherche locale similaires dans d'autres pays, tout entrepreneur peut constituer des bureaux virtuels qui lui permettent de se positionner de façon légitime comme concurrent dans le cadre des résultats de recherche locale.

Augmenter les ressources au fur et à mesure que croît le volume d'activité généré par un pays donné
L'approche d'un marché par un processus de test permet de mettre en place plusieurs sites localisés avec un investissement très réduit. Ce n'est que par la suite que l’entrepreneur pourra utiliser les résultats des études de marché pour déterminer quels pays méritaient un engagement de ressources plus important.

Le lancement d'un site néerlandais, par exemple, n'implique pas nécessairement l’embauche de personnel parlant cette langue, car une proportion importante de la population de ce pays parle très bien l'anglais. Un petite équipe parlant l'anglais peut aisément traiter les demandes générées par les moteurs de recherche d'un bon nombre de pays comme les Pays-Bas.
Toutefois, après quelques mois de demandes croissantes dans un pays, l’entrepreneur devra se demander dans quelle mesure le taux de conversion s'améliorerait si un locuteur natif répondait aux demandes effectuées en néerlandais, danois etc.

 

L'auteur: Adina Barvinschi, chargée des stratégies de SEO pour les sites français et néerlandais de l’agence de traduction Lingo24. Fondée au Royaume Uni, cette entreprise a réussi à se lancer sur le marché international en utilisant les outils de marketing en ligne. A présent elle touche des clients de 60 pays 24 heures sur 24.