Conversion

 

55% des personnes qui vont dans un magasin, achètent.

Moins de 2% de ceux qui vont sur un site le font (1.73% au 3° trimestre 2010 selon la FEVAD), malgré la puissance et la variété des outils disponibles. En fait, il y a tellement d'infos dans tous les sens que cela brouille l'analyse et la compréhension.

Explications de cet écart:

Il manque des données ou elles ne sont pas de bonne qualité.

L'info est cloisonnée.

Les compétences sont éclatées dans divers départements sans liens entre eux.

Absence de culture data, qui laisse la place à l'intuition.

Au début du web il fallait exister, puis il a fallu obtenir du trafic et afficher une grosse part de marché. Aujourd'hui il faut se focaliser sur l'essentiel, à savoir la conversion.

La conversion est l'action mesurable sur le site: consultation, inscription, achat, téléchargement…

Mats Carduner, ancien DG de Google Europe du Sud, propose une démarche en 5 étapes pour optimiser sa conversion.

1) Web-Analytics:

Définir des KPI propres à la situation et au métier pour mesurer ce qui se passe selon ses objectifs.

2) Exploiter les données:

L'info arrive, elle s'accumule, il faut l'organiser pour la comprendre, l'organiser et l'utiliser. Pour cela, mettre en place un tableau de bord simple et compréhensible. Ajoutez-y vos analyses et recommandations pour noter les variations et agir.

3) Pointez les dysfonctionnements:

Le tableau de bord fera ressortir vos points faibles et vous pourrez améliorer votre ergonomie, vos contenus ou le parcours client pour y remédier.

4) Liez votre site aux autres médias:

Mesurez vos différents canaux pour identifier les plus performants. Vous devez rapprocher les données du site et des autres médias pour avoir une vue globale complète.

5) Tester, mesurer, implémenter… sans cesse:

2 règles: écoutez vos clients et utilisez vos données.

Vous pouvez et devez tout tester. La technologie permet de comprendre l'utilisateur et d'analyser. Tester permet de mieux connaître et d'être plus performant. Vos clients et prospects ne sont pas à 500m de votre concurrent mais à 1 clic. Ils sont sur-sollicités et doivent donc être au centre de vos préoccupations. En les comprenant mieux, vous pourrez développer un avantage compétitif.