7-peches-capitaux-marketing-digital

Marketing Digital, Les 7 Péchés Capitaux, suite et fin.

Après l’Orgueil, la Paresse et la Luxure, l’Envie, la Colère, l’Avarice et la Gourmandise.

L’Envie:

Aujourd’hui, l’email-marketing reste toujours le premier moyen de contact vers clients et prospects. Des sociétés comme Sarenza ou Price Minister continuent d’utiliser l’emailing comme premier outil de communication. En revanche, ce n’est pas parce que cet outil est simple à utiliser et économique qu’il faut en abuser.

Plutôt que succomber à l’envie d’inonder sa base de courriels, il est préférable d’optimiser ses campagnes. Personnaliser, par exemple, améliore de 25% le taux d’ouverture. De même, il faut faire court. Le seuil est à 30 caractères pour le sujet du mail. Ensuite, le taux d’ouverture chute d’un tiers. Au-delà de la baisse du taux d’ouverture, le risque est d’aller directement vers la suppression automatique de vos envois.

 

La Colère:

Pourquoi le site ne convertit pas? Pourquoi mon opération est un échec? Pourquoi je ne vends pas? Pourquoi n’ai je pas de commande? La colère est inutile, c’est souvent l’analyse qui fait défaut. Il existe cependant une panoplie d’outils variés pour le faire. Si l’analyse est importante, sa bonne exploitation est cruciale. Limitez vous à 3/4 critères principaux à suivre au jour le jour.

 

L’Avarice:

En BtoB, elle consiste à se limiter au court terme au détriment du long terme, pourtant indispensable au bon développement d’une entreprise. Pourtant optimisation, analyse et automatisation sont de sources de croissance potentielle. Un outil de CRM est indispensable. Elle remet le client au coeur des préoccupations.

Quelques pistes:

– Une base unique de contacts.

– Segmenter.

– Maitriser les remises.

– Réduire le coût d’acquisition.

– Automation des offres ciblées.

– Optimiser les process internes.

– Mesure de la performance.

– Réduction des cycles de vente.

– Programme de fidélité automatisé.

 

En BtoC, le CRM doit prendre en compte le niveau du lead (froid, tiède, chaud). L’eCRM permet de mieux fidéliser et d’optimiser le profit et le taux de rétention.

La méthode RFM est un bon outil (Récence, Fréquence, Montant) pour les programmes de fidélité.

 

La Gourmandise:

La monétisation à outrance du trafic est destructeur de valeur à long terme. Saturation par l’emailing, trop du pub sur le site, abus de promos sont à proscrire. Vos clients et prospects doivent avoir confiance, privilégiez les offres affinitaires, valorisez produits et services.

Plutôt que céder aux programmes inefficaces: location de fichier, one-shots, encarts publicitaires, utilisez des méthodes qui fonctionnent: affiliation, club VIP, abonnements (récurrence), e-books, formations…

 

Le livret d’Hervé Bloch n’a que 50 pages. Il se lit vite et comporte de très nombreuses bonnes idées qui vont à l’encontre de toutes les pseudo-méthodes (in) efficaces qu’on trouve très facilement sur le web. il peut être téléchargé ici.