Paiement mobile
Suite Conférence G9+ du 22/0./2010

Qu'est-ce qui représente 25% du CA d'Apple? L'Iphone? L'Ipod? Les portables? Les PC de bureau? Rien de tout cela, c'est la musique. Grâce à iTunes. iTunes, ce sont en effet 10 milliards de chansons vendues en 7 ans. Aujourd'hui, chaque intervenant, opérateur ou constructeur développe ses services Internet mobile. Les transactions en ligne représentent 6% à 7% des achats. Aujourd'hui, les "micro-achats", de moins de 10€, sont soit facturés par les opérateurs et présents sur les factures; soit via un numéro de CB laissé chez l'éditeur (iTunes). Au dessus de 10€, Cb ou Paypal.

 

3 possibilités pour le paiement en ligne:

NFC

Peer to peer

Paiement en ligne

 

Le NFC est la solution "sans contact" (utilisée par la RATP par exemple), qui va permettre aux smartphones d'interagir avec leur environnement:

Géolocalisation

Paiement sans contact

Offres push en temps réel

 

Déploiement France

Le NFC va se développer en reposant sur 2 piliers: paiement & transports.

35 villes sont équipées systèmes de transport avec paiement sans contact

Des tests grandeur nature sont effectués, comme à Nice au printemps 2010:

95% des testeurs sont satisfaits, dont 2/3 très satisfaits

Taux de recommandation de 95%

Les accords sont signés et le déploiement national est prévu pour 2011

Pour contrebalancer ces éléments encourageants:

Cela ne répond pas à un besoin crucial du consommateur    

Peu d'appareils sont compatibles

Changer les millions de terminaux de paiement pour des terminaux mobiles est difficilement envisageable

Quelle est la valeur ajoutée réelle par rapport à la CB?

La marge unitaire sur les paiements est très faible

 

Sécurité:

Dans le téléphone. Chaque fabricant veut développer des solutions "propriétaires". Mais ils n'ont pas de réel SAV très grand public. Donc le client n'a pas d'interlocuteur.

Sur la carte SIM. Les opérateurs ont des SAV très développés. Ils vont donc accompagner les banques dans la délivrance de services.

Autres usages:

La grande distribution (Casino, Carrefour…) transforme les cartes d'enseigne et les cartes de fidélité en cartes NFC pour fluidifier les passages en caisse.

Les banques elles aussi vont adopter la technologie NFC pour leurs cartes.

 

 

Challenges

Le principal challenge, comme il y a plusieurs intervenants, reste le flux des paiements et sa répartition. D'autant que c'est une source de revenus importante pour les banques aujourd'hui.

 

 

Eclairage PVD

En Afrique, le paiement mobile est crucial.

Moins de 5% de la population a un compte bancaire.

3% des familles ont le téléphone fixe

Le taux de pénétration du mobile est de 40%: 70% dans les villes et 20% en milieu rural

Plus que le NFC (m-paiement) c'est le "peer to peer" qui s'est développé (transfert d'argent).

On estime que les transferts d'argent vers ces pays, peut représenter jusqu'à plus de 30% du PIB.

http://www.business-on-line.fr