Faster Capital, incubateur et accélérateur « virtuel » arrive en France depuis Dubaï. Le réseau est déjà présent dans 92 pays, via 150 partenaires régionaux ; compte 200 start ups dans son programme d’accélérateur et une vingtaine de start ups incubées.

Quand on crée sa start up soit on est un développeur et là, d’un point de vue technique, il n’y a pas de garantie de succès, mais on peut a priori partir sur de bonnes bases. Soit on est une équipe dans laquelle il y a 1 ou des dev. Là encore, c’est une difficulté en moins. Soit on est une équipe sans technicien ou, pire encore : seul, non développeur et sans connaître de développeur, et là c’est tout de suite plus compliqué. C’est comme de vouloir aller courir un 110m haies avec des bottes de pluie, c’est pas gagné.

J’ai créé mon agence de conseil en marketing digital, réseaux sociaux et data marketing fin 2009. Depuis, j’ai rencontré des centaines d’entrepreneurs : au Founder Institute en 2010 ; via mes interventions à la CCIP, à l’Echangeur PME, dans des réseaux d’anciens élèves, sur des salons, après des conférences, via des interventions auprès des start ups du réseau Entreprendre, en étant membre du jury d’incubateurs…

Une des problématiques que j’ai rencontrées le plus souvent chez les entrepreneurs c’est la grande, très grande difficulté à trouver des développeurs pour mettre en œuvre d’un point de vue technique les idées : site, site e-commerce, application mobile…

De nombreux entrepreneurs, le plus souvent de formation commerciale, ont les plus grandes difficultés à convaincre (pour ne pas dire séduire) des développeurs pour venir les rejoindre : pas de budget pour les rémunérer, concurrence avec d’autres développeurs qui ont plus facilement les réseaux, les connexions et les arguments pour convaincre d’autres développeurs de les rejoindre, concurrence du marché de l’emploi, sur un métier dont beaucoup de compétences sont en tension.

L’incubateur « virtuel » FasterCapital répond à cette problématique. Créé en 2010 à Dubaï Internet City, il propose des programmes d’accélération et d’incubation à des entrepreneurs qui n’ont pas ou pas suffisamment de développeurs dans leur équipe.

C’est vraiment l’un des 3 spécificités de FasterCapital :

  • FasterCapital accepte des projets sans aucun technicien.
  • FasterCapital accepte des projets « seed » donc dès le stade de l’idée, sans maquette, sans test, sans POC (Proof Of concept).
  • FasterCapital a un modèle virtuel, donc pas besoin de déménager.

Voici un comparateur entre FasterCapital et 3 de ses concurrents :

Le programme d’incubation

L’objectif principal de FasterCapital, c’est d’aider les entrepreneurs non techniciens (indépendamment de leur âge)  à créer des start-ups techniques en leur permettant de se consacrer sur les sujets clés : produit, service, business development, ventes, marketing, comm… tout ce qui n’est pas technique.

Evidemment, le programme est ouvert à des entrepreneurs « techniques » qui n’ont pas toute l’équipe nécessaire pour développer leur produit.

Cofunding : FasterCapital est un « co-funder » prêt  à investir 2 000 000$ sur chaque projet.

Cofounding : FasterCapital est le « co-founder’ technique et s’implique dans le business development et le développement du produit.

Accès au capital : Etre accepté dans le programme d’incubation, cela veut dire qu’un  investisseur est prêt.

Mentorat : Dans le cadre de ses programmes, FasterCapital s’appuie sur un réseau de 159 mentors : technologie, education tech, Internet consommateurs grand public, e-commerce, SAAS, services IT, IA, FinTech.. La liste des 159 mentors de FasterCapital. Chaque projet a un mentor principal et des mentors associés pour proposer toutes les améliorations nécessaires. Ces mentors associés sont en relation avec le mentor et non directement avec l’entrepreneur.

Partenaires : FasterCapital est partenaire, entre autres de Microsoft, Oracle, Telefonica, vmware, airtel, indosat.

Ressources business : si l’équipe manque de compétences en comptabilité, finance, marketing, RH, Business development, FasterCapital a les ressources nécessaires.

A quel stade de développement contacter FasterCapital ?

Dès le stade de l’idée. C’est l’une des spécificités très fortes de FasterCapital. L’idée doit s’accompagner d’un Business Plan et d’un modèle financier. La plupart des start ups incubées par FasterCapital ont commencé à ce stade.

Comment proposer son projet ?

  • Aller sur le site et remplir un dossier : http://fastercapital.com/entrepreneur/joinus.html
  • Evaluation du Business Plan, des besoins en développement et des problématiques auxquelles le projet apporte une solution.
  • Le fondateur doit apporter 50% des fonds nécessaires.

Quels sont les critères de sélection ?

Avoir un executive summary, un business plan, un pitch pour une présentation de 10 minutes et une stratégie claire de monétisation.

 

Le programme d’accélération

La start-up a accès aux ressources de FasterCapital : mentorat, étude de marché, étude de faisabilité, consultation technique, nouveaux canaux de vente, financement. En termes de financement, un travail est fait sur la présentation, le pitch devant les investisseurs du programme, et le feedback. Si intérêt, les investisseurs contactent les startups en direct. Ce n’est pas exclusif, donc chacun peut bien évidemment rechercher des financements par ses propres moyens.

Mentorat : comme pour le programme d’incubation.

Consultation : FasterCapital a son équipe interne de consultants dans les matières juridiques, marketing, finances et technique.

Réseau : autres startups, autres entrepreneurs, investisseurs, mentors…

Regional Partner : Plus de 150 dans plus de 90 pays sur les 5 continents.

Finances : les startups sont toutes présentes sur le site et sur la newsletter. L’objectif est de trouver un investisseur pour chaque start-up.

 

Quelles différences entre l’accélérateur et l’incubateur ?

L’incubation a lieu après l’accélération. L’incubation n’a lieu que s’il y a un co-investisseur et en cas d’accord sur les modèles de « co-funding » et de « co-founding » expliqués précédemment. Dans ce cas, FasterCapital devient le « cofounder » technique et est prêt à investir 50% de l’investissement seed.

FasterCapital sera donc le 1° investisseur, en tant que « co-founder » technique (plus de 100 développeurs) et en contrepartie d’equity.

On commence donc par le programme d’accélération avant le programme d’incubation. Si la start up a déjà un co-investisseur, elle peut passer directement au stade incubateur.

 

Accélération ou Incubation : toutes les infos sont sur le site.

Je suis un des Régional Partner pour la France : http://fastercapital.com/regionalpartners/of/france/sort/activity.html ou plus simple : cyril.bladier@fastercapital.com