Combien de fois l’ai-je entendu ? Combien de fois ai-je entendu des clients, des amis, des relations… dire « Je monterai bien ma boîte, mais je n’ai aucune idée ! ». Moi-même, je me le suis dit plusieurs fois avant de prendre la décision de sauter le pas.

Mais il est vrai que quand on est cadre ou dirigeant en entreprise, avec un salaire confortable, une voiture de fonction, une carte Gold, des déplacements en 1° ou en business, il est très difficile de se lancer.

Peur de se planter, c’est très compréhensible.

Peur de quitter ce confort (relatif) du CDI, c’est très compréhensible.

Mais je crois quand même, malgré toutes les raisons financières ou humaines, toutes les peurs autour de l’aventure entrepreneuriale, l’argument « je n’ai aucune idée », n’est souvent pas la vraie raison et sert plutôt de prétexte.

Pour trouver une idée, la démarche est la suivante : auditer un secteur, rencontrer des clients, comprendre son histoire et son évolution et comprendre quels sont les manques pour valider son idée.

Pour celles et ceux qui veulent vraiment se lancer et qui n’ont vraiment pas d’idée, Eric Stromberg (chez Google) a publié une « startup idea matrix ». C’est une matrice plutôt BtoC. On peut la trouver ici : startup idea matrix.

Cette matrice facilite le brainstorming décrit précédemment en mettant en relation des marchés d’un côté et des tactiques qu’on peut mettre en place pour y apporter un produit unique de l’autre. Quand le segment est déjà pris, la case est renseignée du nom de la structure qui l’occupe.