La génération Z (16-19 ans) est la génération la plus difficile à atteindre et à engager pour les marketers. C’est ce qu’indique une étude récente de Kantar Millwar Brown.

L’étude a été menée dans une quarantaine de pays, auprès de près de 25 000 personnes de 3 générations différentes : Génération X (35-49 ans); Génération Y (20-34 ans) et Génération Z (16-19 ans).

Les Z sont particulièrement exigeants, difficiles et montrent une profonde aversion à la publicité d’une manière générale. En ligne notamment, ils sont significativement plus enclins à « skipper » la pub. Leur seuil d’ennui est très différent des autres générations. Ils n’aiment notamment pas les formats invasifs, les interruptions en ligne et les formats mobiles.

Paradoxalement, ils sont moins réfractaires que leurs aînés à la publicité dans les médias traditionnels.

Quelle est votre attitude à l’égard de ces formats de publicité?

Le pire pour eux, au-delà des différents formats publicitaires digitaux, ce sont tous les formats où on perd le contrôle de son expérience : les pubs vidéos qu’on ne peut « skipper » ou les pop-up mobiles par exemple.

Quelle est votre attitude envers ces formats de publicité vidéo online ?

Quels sont donc les formats de contenu digital de marque qui conviennent aux Z ?

  • Les tutoriels.
  • Les réseaux sociaux.
  • Les événements sponsorisés.
  • Les publireportages.
  • Les contenus sponsorisés d’une manière générale.
  • Les formats sur lesquels ils ont la main : skip ou mute.

Ils ne sont pas autant intéressés que ça par des pubs avec des stars ou des nouvelles technos (réalité augmentée), mais plus réceptifs aux pubs qui racontent des histoires intéressantes, humoristiques et avec le son qui va bien.

Qu’est ce qui a un impact positif sur la pub ?