LinkedIn 6 seconds

Vous avez 6 secondes pour convaincre. LinkedIn ou Viadeo : en 6 secondes, on décide si votre profil doit être lu ou si on passe à un autre. 

Les internautes sont impatients. Google le prend en compte en pénalisant les pages qui s'affichent en plus de 4 secondes. Les internautes ne lisent pas, ils scannent. 

Les professionnels du recrutement sont comme tout le monde, ils sont pressés et vont vite. Ils n'ont pas le temps de lire en détail les profils de dizaines de candidats pour savoir qui appeler ou convier à un rendez-vous. Si vous réussissez (et ce n'est pas simple) à arriver dans les pages de résultats des recherches puis à générer un clic vers votre profil (la grande majorité des profils ont moins de 2 visites par jour), vous avez 6 secondes pour capter l'intérêt du visiteur, lui donner envie de rester et dans savoir plus.

C'est d'autant plus difficile que LinkedIn fait tout pour qu'on passe du temps sur le site en facilitant le passage d'un profil à l'autre :

  • Nous avons tous sur nos profils (colonne de droite) une rubrique '"autres pages consultées" qui indique à ceux qui sont sur nos profils quels profils sont vus avant ou après le nôtre. Pour ma part, on voit régulièrement 4/5 concurrents directs dans cette rubrique.
  • Nous avons tous sur nos profils (colonne de droite) une rubrique "profils similaires", où LinkedIn propose une sélection de profils similaires (la notion peut être assez large) au nôtre. Cette rubrique est très mise en avant par les équipes de LinkedIn, dans leurs formations ou webinaires. A l'époque, il y a quelques mois encore, où LinkedIn nous indiquait comment on générait du trafic sur nos profils (on y a encore accès, mais c'est moins simple), je voyais régulièrement que cette rubrique était à l'origine d'un tiers des visites de mon profil. C'est à dire qu'une personne sur trois qui vient sur mon profil était sur le profil d'un de mes concurrents et a vu mon profil dans cette rubrique.
  • Tous les titres de poste sont cliquables.

Conséquence : si en arrivant sur votre profil, on ne comprend pas immédiatement (en moins de 6 secondes, donc) qui vous êtes, quel est votre spécificité, quelles sont vos compétences: ce n'est pas grave : vos concurrents sont là, accessibles en 1 clic (lire : virez vos concurrents de votre profil LinkedIn).

A vous donc de capter l'attention, notamment en travaillant sur ce qu'on voit en arrivant sur votre profil : 

  • photo professionnelle, adaptée à l'environnement que vous ciblez
  • bannière (1400*425)
  • headline (les 2 lignes sous votre nom : 120 caractères max)
  • localisation : là où vous cherchez, pas là où vous êtes
  • secteur
  • employeur actuel
  • 3 employeurs précédents
  • formation(s)
  • URL personnalisée
  • résumé

Le résumé est une zone stratégique. D'une part pour LinkedIn puisque tout son contenu est très bien indexé (vous avez 2 000 caractères, profitez-en). D'autre part pour celui qui vient sur votre profil, puisque c'est la première zone qui s'affiche. Ce n'est pas un résumé de votre parcours mais c'est votre pitch : votre positionnement, vos compétences clés, votre "alue proposition.